Millionnaire, il a perçu pendant 4 ans des allocations de chômage

Un promoteur immobilier gantois s’était inscrit comme demandeur d’emploi et avait perçu pendant quatre ans des allocations de chômage de 830 euros par mois, alors que comme entrepreneur il bâtissait des hôtels de luxe. Malgré sa condamnation il s'en sort avec une amende.

Un promoteur immobilier gantois qui durant des années a touché injustement des allocations de chômage n’ira finalement pas en prison. C’est ce que révèle le quotidien "Het Nieuwsblad" ce mercredi. Il s’en sort avec une amende de 33.000 euros. Il a pourtant perçu 40.000 euros auxquels il n’avait pas droit et ne payait ses ouvriers que 3 euros l'heure. 

Ce promoteur avait déclaré être sans travail et a perçu des allocations de chômage de 2005 à 2009. En réalité il bâtissait avec sa société plusieurs hôtels de luxe et ne rétribuait ses ouvriers que 3 euros l’heure. Il était aussi administrateur de quatre sociétés. Ce n’est que lorsqu’il décida de déménager à la République dominicaine que sa situation fut mise à jour. Le demandeur d’emploi était en fait patron d’une entreprise immobilière d’une valeur de 35 millions d’euros.

L’homme risquait une forte peine pour perception illégale d’allocation et pour trafic et exploitation d’êtres humains. Le trafic et l’exploitation d’êtres humains lui ont déjà valu une condamnation à un an de prison, mais en ce qui concerne le versement de l’allocation de chômage, un règlement à l’amiable a été conclu de sorte qu’il ne purgera pas de peine de prison mais devra s’acquitter d’une amende de 33.000 euros.