Rendre l’industrie belge plus concurrentielle

Dans un rapport publié ce mercredi, la Commission européenne conseille à notre pays de miser sur l’innovation et l’adaptation des compétences au marché de l’emploi pour améliorer sa position concurrentielle dans le secteur industriel. En Belgique, l’industrie représente aujourd’hui 13,3% du produit intérieur brut.

L'Union européenne ambitionne, à travers sa stratégie "Europe 2020", de ramener la part de l'industrie à 20% de son produit intérieur brut d'ici la fin de la décennie. L'objectif est ambitieux: l'importance de l'industrie dans la production totale a encore baissé cette année, passant de 15,5% à 15,1%. En Belgique, l'industrie représente actuellement 13,3% du PIB.

La Commission adresse plusieurs recommandations à la Belgique, notamment celle de réaliser des travaux d'infrastructures pour résorber les embouteillages sur les routes, qui représentent selon elle "une lourde charge" pour le pays.

Elle conseille aussi aux autorités belges d'œuvrer à résorber le déséquilibre des compétences sur le marché de l'emploi. Elle note en effet que la proportion de diplômés dans les matières scientifiques, mathématiques et dans l'ingénierie sont plus faibles que dans les autres pays de l'Union européenne.

Au niveau continental, la Commission répète que les coûts de l'énergie constituent "un grand problème pour l'industrie". En dehors des Etats baltes, de la Pologne, la Roumanie et la Slovaquie, aucun pays européen n'a réussi à ramener sa production industrielle au niveau d'avant la crise, souligne-t-elle.

La question industrielle devrait faire l'objet de discussions en Europe dans les prochains mois. Elle sera à l'agenda d'un sommet des chefs d'Etat et de gouvernement en février 2014.