La Fédération Wallonie-Bruxelles en fête

En ce 27 septembre, la Communauté française de Belgique est en fête. Ce vendredi, les écoles francophones sont fermées et les administrations communales sont en congé. Outre les nombreux discours politiques, des concerts sont organisés dans plusieurs villes de Wallonie. A Bruxelles, Stromae offre un concert sur la Grand-Place.

Ce matin, le ministre-président de la Fédération Wallonie-Bruxelles Rudy Demotte (PS) a salué le récent accord intra-francophone de la Saint-Emilie, lequel consacre "la reconnaissance totale et entière de Bruxelles en tant que Région", a-t-il vanté.

S'exprimant devant les différentes autorités du pays à l'occasion d'une réception officielle organisée à l'hôtel de ville de Bruxelles, M. Demotte (photo) a loué un mécanisme qui "jette les ponts entre les entités".

Evoquant l'évolution institutionnelle du pays marquée par la sixième réforme de l'Etat, il a estimé que celle-ci appelait à des "relations équivalentes avec la Flandre". "Je dois le rappeler, nous partons de l'évidence que Bruxelles n'appartient à aucune communauté extérieure, mais bien aux Bruxellois, et s'inscrit dans des relations partenariales égales avec les entités voisines respectueuses de son statut", a-t-il insisté.

De leur côté, les élus francophones bruxellois ont profité, jeudi soir, de l'ouverture officielle, à Bruxelles, de la Fête de la Fédération Wallonie-Bruxelles, pour prendre possession du nouveau siège de la Commission Communautaire française de Bruxelles.

Cette nouvelle aile du complexe des institutions parlementaires régionales et communautaires bruxelloises héberge plus précisément la présidence et le greffe du parlement francophone bruxellois, l'assemblée de la Commission Communautaire française.

Stromae risque d’attirer trop de monde

Les artistes belges francophones sont mis à l’honneur ce vendredi. La Grand-Place de Bruxelles accueille ce soir Stromae, Puggy, Suarez et Saule. Ils présenteront chacun quelques titres de leur nouvel album.

La présence annoncée de Stromae (photo) suscite d’ores et déjà un engouement inégalé. A l’heure actuelle, plus de 18.000 personnes ont indiqué sur Facebook qu’elles comptaient assister au concert. Seul hic : la Grand-Place ne peut accueillir que 6.000 personnes.

Un périmètre de sécurité va donc être installé. Des policiers et des stewards veilleront à contrôler l’accès à la Grand-Place depuis les ruelles qui la desservent. L’accès sera fermé dès que la capacité maximale sera atteinte. Les spectateurs seront alors invités à suivre l’événement depuis la Place de l’Albertine où un écran géant sera installé.

Des panneaux lumineux électroniques seront installés dans les stations de métro ou encore les parkings afin d’informer le public de la fermeture de la Grand-Place.