Le Musée Red Star Line ouvert au public

Installé dans d’anciens hangars de la compagnie maritime Red Star Line, dans l’ancien port anversois, ce musée raconte l’histoire de plus de 2 millions d’immigrants européens qui, entre 1873 et 1934, ont quitté Anvers pour Ellis Island à New York. Les souverains belges (photo principale) ont assisté vendredi soir à l’inauguration officielle du musée.

Le roi Philippe et la reine Mathilde ont dévoilé vendredi soir une plaque commémorative lors de l'inauguration officielle du musée anversois Red Star Line, consacré à l'immigration vers les Etats-Unis. Le musée ouvrait ce samedi ses portes au grand public.

Le ministre-président flamand Kris Peeters assistait vendredi à la cérémonie, de même que la gouverneure de la province d'Anvers Cathy Berx, le bourgmestre anversois Bart De Wever, la styliste d'origine belge Diane von Furstenberg et l’évêque d’Anvers Johan Bonny. Parmi les invités de marque, il y avait également le chanteur du groupe belge dEUS, Tom Barman, dont le grand-père a été capitaine de l’un des navires de la compagnie maritime Red Star Line.

 Au nombre des invités américains, on comptait la toute nouvelle ambassadrice des Etats-Unis à Bruxelles, Denise Bauer, ainsi que son prédécesseur Howard Gutman et le prédécesseur de ce dernier, Sam Fox, descendant d’immigrants européens avec la Red Star Line.

Le musée multimédia retrace l'histoire des migrants, partis d'Anvers pour une vie meilleure à New York avec la compagnie Red Star Line. Selon l’échevin anversois de la Culture, Philippe Heylen, ce musée est unique « parce qu’il raconte l’histoire personnelle de gens simples ». L’échevin soulignait aussi que le musée rappelle que l’immigration a existé de tous temps et sera encore d’actualité dans des siècles.