La Flandre promeut les commémorations de la Grande Guerre

Un an avant le début des commémorations du centenaire de la Première Guerre mondiale (1914-1918), une campagne internationale de marketing pour ces événements a été lancée ce samedi à Ypres, en Flandre occidentale. Le but est d’attirer beaucoup de public du monde entier aux commémorations.

La campagne de marketing lancée ce samedi au Musée Flanders Fields (photo) à Ypres a pour slogan "La Grande Guerre. Inoubliable". L’Office flamand du Tourisme et celui du tourisme de Flandre occidentale (Westtoer) ont donné un large aperçu des commémorations de la Première Guerre mondiale qui sont prévues pour l’an prochain dans le pays.

Afin d’attirer aussi de nombreux touristes étrangers aux événements de commémoration, la presse internationale a été largement informée des cérémonies et activités programmées. Les commémorations ont d’ailleurs aussi reçu un slogan en anglais - "Flanders’ Fields. A place to remember".

Les journalistes étrangers seront invités à venir découvrir les différentes initiatives. Le secteur professionnel du voyage sera approché plus particulièrement dans le cadre du World Travel Market, une importante foire spécialisée à Londres, qui accueille cette année la Flandre comme région invitée.

"Tous les projets sont en bonne voie"

Entretemps, les préparations des commémorations de la Grande Guerre vont bon train en Belgique. Le ministre flamand du Tourisme, Geert Bourgeois (N-VA, photo), avait déjà libéré 15 millions d’euros en 2010 pour 44 projets d’infrastructure. Un quart d’entre eux a été achevé.

Les projets à Ypres, Poperinge et Zonnebeke sont déjà ouverts au public et ont attiré cette année de nombreux visiteurs dans le Westhoek. Les 16 événements sponsorisés par le gouvernement flamand sont également en bonne voie. Geert Bourgeois espère pouvoir libérer encore 5 millions d’euros supplémentaires pour la période de commémorations 2016-2018.

Le ministre a mis en valeur à Ypres l’énergie des différents partenaires dans cette grande collaboration. « Tous ensemble, nous devons avoir l’ambition d’accueillir dès l’an prochain 500.000 personnes de façon qualitative, afin qu’elles puissent vivre les commémorations de la Première Guerre mondiale d’une façon remplie de signification. Nous pourrons ainsi veiller à ce que le message ‘Jamais plus de guerre’ ne se perde pas », concluait Geert Bourgeois.