Les armateurs de conteneurs se tournent vers Anvers

L’alliance entre trois grands armateurs de ligne de conteneurs - Moller-Maersk, MSC et CMA-CGM - procurera au port anversois une nouvelle liaison par semaine en provenance de l’Extrême-Orient. Le port de Zeebrugge perd, lui, deux liaisons hebdomadaires en provenance de l’Asie.

Baptisée P3 Network, l’alliance entre les grands armateurs de ligne de conteneurs Moller-Maersk, MSC et CMA-CGM a présenté ce jeudi son nouveau schéma de navigation, avec une bonne nouvelle pour le port d’Anvers.

La nouvelle alliance naviguera en effet le long de huit routes entre l’Asie et l’Europe du Nord. Quatre de ces voies sont destinées à Anvers. Soit une de plus qu’à l’heure actuelle. Le nouveau système sera d’application dès le début de l’an prochain.

"Cette alliance est un choix clair pour Anvers en tant que plate-forme européenne", indiquent les autorités portuaires anversoises dans un communiqué. "Pour l’un des services, Anvers est en outre la première escale en Europe, ce qui souligne la bonne accessibilité nautique de notre port". Cette situation est très prisée, étant donné qu’elle permet de grands volumes d’importation.

L’approfondissement de l’Escaut, qui permet au port anversois d’accueillir les plus grands porte-conteneurs au monde, a joué un rôle important dans la réévaluation positive d’Anvers. "La représentation importante de P3 Network dans notre port prouve que les trois plus grands armateurs de conteneurs au monde sont convaincus des atouts importants du port anversois", indique Marc Van Peel (CD&V), président de l’entreprise portuaire.

Selon lui, le port bénéficie aussi de sa situation géographique, à l’intérieur des terres. "Ceci a parfois été considéré comme un obstacle possible au développement d’Anvers, mais entretemps c’est devenu un atout important pour l’arrière-pays".

En raison de l’alliance des trois grands armateurs de ligne de conteneurs, le port de Rotterdam - grand concurrent d’Anvers - perd des liaisons et se retrouve ainsi à égalité avec Anvers, avec 4 liaisons hebdomadaires au total. Le port néerlandais conserve cependant un avantage si l’on additionne l’ensemble des armateurs qui y font escale.

Zeebrugge perd deux liaisons hebdomadaires

Le port de Zeebrugge (Flandre occidentale) perd par contre deux liaisons dans le nouveau schéma de navigation de P3 Network. Il aura désormais deux liaisons en provenance de l'Extrême-Orient, alors qu'il en avait quatre par semaine précédemment.

Selon le directeur du port de Zeebrugge, Joachim Coens, cette nouvelle situation ne devrait pas être dramatique pour autant. La capacité des navires à conteneurs sera en effet augmentée sur les deux services restants. Mais il ne s’agit pas d’une « compensation complète ».

Le but de l’alliance entre les trois grands armateurs, annoncée en juin, était de réduire la surcapacité sur les routes de navigation est-ouest.