"Libération incompréhensible du responsable de l’émeute"

L’homme de 19 ans qui avait pris la fuite le 11 octobre dernier alors que la police venait l’arrêter dans le quartier Meulenberg à Houthalen-Helchteren (province du Limbourg) - ce qui avait donné lieu à une émeute, au cours de laquelle un policier avait été grièvement blessé - a été libéré. Selon le quotidien Het Belang van Limburg, le juge d’instruction l’a libéré vendredi. Le bourgmestre de Houthalen-Helchteren, Alain Yzermans, se dit indigné.

Vendredi 11 octobre dernier une émeute éclatait dans le quartier Meulenberg de la commune limbourgeoise de Houthalen-Helchteren. Des policiers étaient descendus dans l’après-midi dans le quartier avec l’ordre d’exécuter un mandat d’arrêt pour un homme de 19 ans condamné pour de petits délits.

Mais le jeune homme s’était rebellé, aidé par des membres de sa famille et des proches. Il avait ensuite réussi à prendre la fuite. Un plan policier d’intervention impliquant 80 agents avait alors été décrété. Il permettait d’interpeller quatre proches du suspect, qui a été arrêté un peu plus tard après qu’il se soit lui-même livré à la police.

Mais l’intervention avait déclenché une émeute dans le quartier, des combis de police étant pris pour cible et un policier étant grièvement blessé. L’incident avait finalement mené à cinq mandats d'arrêts à l’encontre du jeune homme de 19 ans visé par l'arrestation initiale, ses trois frères et son père âgé de 68 ans.

Vendredi dernier, le juge d’instruction de Hasselt a libéré le jeune suspect. Il estime en effet que l’homme de 19 ans n’a rien à voir avec l’émeute qui a eu lieu après son arrestation manquée.

"Signal incompréhensible envers la population"

Le bourgmestre de Houthalen-Helchteren, Alain Yzermans (SP.A, photo), se dit outré par cette libération. « Je dois avouer que je suis resté pantois lorsque j’ai appris la décision du juge. D’un point de vue juridique, toutes les procédures seraient correctes, mais le signal qui est ainsi donné à la population et à la police est incompréhensible », estime le bourgmestre.

« La personne qui est à l’origine de l’émeute qui s’est produite la semaine dernière est maintenant à nouveau en liberté ». Le mandat d’arrêt avait été délivré à son encontre parce que le jeune homme ne s’était pas présenté à la prison pour terminer d’y purger une peine.