Volvo croit au potentiel des batteries sans fil

Des tests menés par le Centre de recherche flamand pour l'industrie automobile, le Flanders' Drive situé à Lommel (Limbourg), ont livré des résultats prometteurs autour de l'utilisation de batteries sans fil pour voitures électriques, a indiqué jeudi le constructeur automobile Volvo.

"Ces essais révèlent notamment qu'une Volvo C30 à batterie électrique sans fil peut être rechargée en environ 2h30", précise Volvo dans un communiqué. La voiture est stationnée au-dessus d'un point de charge et sa batterie est chargée à l'aide d'un champ électromagnétique.

"Le chargement inductif a énormément de potentiel. L'étude montre en outre que la technologie de chargement sans fil est sûre", explique Lennart Stegland, vice-président d'Electric Propulsion System chez Volvo Car Group. "Il n'y a encore aucun standard de base pour le chargement inductif. Nous poursuivons nos recherches et évaluons la fiabilité de cette technologie pour nos projets de véhicules hybride et électrique", ajoute-t-il.

Outre Volvo, le constructeur de bus Van Hool et Bombardier Transportation, entre autres, participent aux recherches supervisées par Flanders' Drive. Le projet est en partie financé par les autorités flamandes.

Le système de recharge par induction

Grâce à l’induction, l’énergie est transférée sans raccordement à la batterie du véhicule, au départ d’une plaque de charge intégrée à la chaussée. Cette plaque de charge comporte une bobine qui génère un champ magnétique. Quand le véhicule stationne au-dessus de la plaque, l’énergie en provenance de cette plaque est transférée à la voiture sans le moindre contact physique.