Le Gault&Millau distingue la "cuisine sensuelle" d'Arabelle Meirlaen

C’est une première, le célèbre guide Gault&Millau Benelux a nommé une femme chef de l'année 2014. C'est Arabelle Meirlaen, du restaurant "Arabelle" à Marchin (Liège) qui a reçu la haute distinction du guide gastronomique.

Pour le directeur de Gault&Millau Benelux, Philippe Limbourg le choix d’Arabelle Meirlaen était évident. "Même s'il y avait de solides concurrents en face, Arabelle illustre à merveille les tendances actuelles de la gastronomie. Le retour au produit, la gourmandise et l'équilibre sont mariés en harmonie. Le tout fleuri ou chlorophyllé avec fraîcheur, équilibre et tact, pour ne pas dire sensualité", a précisé Philippe Limbourg.

De son côté, Arabelle Meirlaen est ravie : "Je suis très fière. C'est une distinction qui permettra de nous faire connaître davantage après notre déménagement (anciennement "Li Cwerneu", ndlr). Ça booste, pour l'équipe aussi", a-t-elle réagi après l'annonce.

La jeune chef de 41 ans qui propose une cuisine "intuitive, qui a plus de goût et moins de technique" dans son restaurant "Arabelle" à Marchin (province de Liège), a par ailleurs souligné la bonne présence des femmes dans la profession.
 

Gault&Millau a également distingué les trois grands chefs de demain: Stephanie Thunus pour la Wallonie ("Au gré du vent" à Seneffe dans le Hainaut), Tim Boury pour la Flandre ("Boury" à Roulers en Flandre occidentale) et Nicolas Scheidt pour Bruxelles et ses environs ("La Buvette" à Saint-Gilles).

Par ailleurs, le guide a salué la progression à une cote de 18/20 de "De Slagmolen" à Opglabbeek (Limbourg) et celle de "L'auberge de la grappe d'or" à Torgny (Luxembourg) et "Le Chalet de la forêt" à Uccle à 17/20. Ce dernier a en outre remporté le prix du meilleur dessert.

Autre femme récompensée cette année: Sepideh Sedaghatnia du "'t Zilte" (Anvers) sacrée meilleure sommelière 2014.

Enfin, par catégorie, "Da Mimmo" (Woluwe-saint-Lambert) remporte le titre de meilleur établissement italien tandis que "Yamato" (Ixelles) ressort premier des restaurants asiatiques. "Le comptoir de l'eau vive" (Erpent) est quant à lui considéré comme l'élite des brasseries.

La onzième édition du guide qui a été présentée à la presse ce lundi reprend plus de 1.000 adresses, dont 110 nouvelles entrées, malgré la fermeture de 50 établissements l'année dernière.

Le guide sortira mercredi en librairie au prix de 27 euros.