Près de la moitié des boulangeries ne sont pas en ordre

Sur 1.440 boulangeries et pâtisseries contrôlées cette année par l'Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire (Afsca ), 589 ont reçu un avertissement, 124 se sont vu dresser un procès-verbal et 13 établissements ont même dû temporairement fermer leurs portes.

C’est donc près de la moitié des boulangeries contrôlées en Belgique qui ne sont pas ordre, rapporte Gazet van Antwerpen mardi.

Les problèmes les plus fréquents concernent le non-respect de la température des aliments frais, la présence d'animaux domestiques et d'autres problèmes relatifs à l'hygiène.

Les boulangers de la province d’Anvers obtiennent de moins bons résultats que la moyenne nationale. Les problèmes les plus importants se situent à Bruxelles. Le mois passé, plusieurs boulangeries bruxelloises ont fermé pour des questions d'hygiène.

La Fédération Des Boulangers professionnels de Flandre souligne que ces chiffres ne signifient pas que tous les boulangers visés travaillent sans respecter les règles d’hygiène. "Les contrôles sont évidemment nécessaires, mais il suffit parfois de ne pas posséder telle ou telle licence ou tel ou tel document pour recevoir un avertissement ou un procès-verbal.

"Il suffit par exemple d’une seau contenant du pudding qui ne porte pas de couvercle ou sur lequel il n’y a pas de date" déclare Bart Thomassen, responsable de la sécurité alimentaire et d’hygiène auprès des boulangers de Flandre.