Prix du meilleur livre étranger pour Erwin Mortier

Le poète, romancier et journaliste gantois Erwin Mortier (47 ans) s’est vu attribuer ce prix à Paris, dans la catégorie essai, pour "Psaumes balbutiés. Livre des heures de ma mère", qui décrit la dégénérescence de sa mère en fragments poétiques. Le prix dans la catégorie roman est allé à l’écrivain britannique Alan Hollinghurst pour "The stranger’s child " (‘L’Enfant de l’étranger’).

"Gestameld liedboek - Moedergetijden" - intitulé "Psaumes balbutiés. Livre des heures de ma mère" dans la traduction française (éditions Fayard, 2013) décrit l’histoire de la mère d’Erwin Mortier, qui souffre de la maladie d’Alzheimer. Elle n’a pas pu exprimer ses dernières volontés et est progressivement engloutie par sa maladie.

Les psaumes balbutiés décrivent la douleur de voir un être aimé perdre lentement son âme et ses facultés. Erwin Mortier (photo) a salué la traduction française "très appliquée et dévouée" de Marie Hooghe-Stassen.

Né en 1965 à Nevele près de Gand, Erwin Mortier est poète, romancier et journaliste. Cinq de ses romans ont déjà été publiés en français, dont "Marcel" (1999), "Mijn tweede huid" (2000) - "Ma seconde peau" en français - et "Godenslaap" (2008) - "Sommeil des dieux" en français. Ce dernier roman a été récompensé aux Pays-Bas par le prestigieux prix AKO.