Brussels Airlines : des vols européens annulés

Les conséquences de l’action de protestation des pilotes semblaient limitées à Zaventem ce lundi matin. Selon les syndicats, 80% des pilotes présents pour une réunion d’information à l’aube sont en grève. Quelque 50% des vols ont été annulés en matinée. Une réunion de conciliation entre direction et syndicats de Brussels Airlines était prévue.

Les pilotes de la compagnie aérienne belge étaient attendus ce lundi vers 5h30 du matin pour une réunion d’information, donnée notamment par la direction de Brussels Airlines. Selon les syndicats, au moins 80% des pilotes présents à cette réunion n’ont pas repris le travail par la suite.

« Certainement 80% des pilotes présents à Zaventem pour prendre la route ne partent pas », précisait Paul Buekenhout du syndicat chrétien LBC. Mais peu avant 6h00, Brussels Airlines annonçait via Twitter que l’impact de l’action de grève des pilotes serait limité. Des vols vers Budapest, Genève, Madrid, Paris et Berlin ont cependant été annulés par la suite.

« L’impact est raisonnable », indiquait en début de matinée Thierry Vuchelen du syndicat libéral ACLVB. « On a fait appel à des bénévoles, mais aussi à des instructeurs. Mais si 80% des pilotes poursuivent l’action de protestation, des avions devront rester au sol ».

Selon le syndicat chrétien, « le mécontentement des pilotes est très grand. La grève est totale. C’est la première fois dans l’histoire de Brussels Airlines qu’une action connait un tel succès. Même des pilotes qui ne devaient pas travailler sont venus protester ».

Geert Sciot, le porte-parole de Brussels Airlines, reconnait que l’action aura des conséquences pour la compagnie. « Actuellement, 50% des vols ne peuvent avoir lieu. La situation change légèrement chaque heure ». La compagnie aérienne recherchait des solutions pour tous ses passagers dont les vols ont dû être annulés. Ils ont la possibilité de partir plus tard ou avec une autre compagnie aérienne.

« Nous ne connaissons la situation pour un vol qu’une heure et demie avant son départ. C’est à ce moment-là que les pilotes doivent venir travailler », précise Geert Sciot. Les détails sur les vols annulés et les alternatives proposées par Brussels Airlines se trouvent sur le site internet de la compagnie aérienne.

Désaccord sur le plan d’économie

Les pilotes reprochent à la direction de Brussels Airlines de ne pas respecter les accords du plan « Beyond 2012-2013 » conclu l’an dernier, et notamment les congés et les contrats saisonniers des pilotes de plus de 58 ans. Le plan doit permettre à la compagnie aérienne belge de renouer avec les bénéfices.

Les pilotes souhaitent que 8 d’entre eux qui sont plus âgés que 58 ans et devraient prendre leur pension à la fin de l’année puissent continuer à travailler. Mais la direction n’est pas d’accord. « Ces pilotes ont déjà droit à la pension complète depuis 3 ans, pas à une prépension. Si nous les engageons à nouveau, cela bloquera la carrière de 600 autres pilotes, plus jeunes », explique le CEO Bernard Gustin.

Une réunion de conciliation entre direction et syndicats était prévue ce lundi matin.