Elle dort un an aux côtés du cadavre de son mari

Une Bruxelloise de 69 ans a dormi pendant un an aux côtés du corps momifié de son mari, a annoncé le propriétaire de son appartement, qui a fait la macabre découverte lors d'une procédure d'expulsion, a rapporté mardi le journal La Dernière Heure.

Le quotidien populaire a publié les photos impressionnantes du corps momifié d'un homme au visage émacié et aux cheveux et à la longue moustache blanche. Selon la Dernière Heure, il s'agit du cadavre d'un homme de 73 ans qui habitait à Anderlecht depuis une dizaine d'années avec son épouse. Il serait décédé il y a un an de mort naturelle, selon les premières constatations du médecin légiste.

Le loyer n'ayant plus été payé depuis novembre 2012, le propriétaire de l'appartement en entamé une procédure d'expulsion. "J'ai déjà vu des morts mais... jamais dans un tel état ! En plus, la dame dormait encore avec le corps de son mari", a-t-il déclaré au journal.

"On pensait que l'odeur provenait de ses poubelles. Elle ne les descendait plus depuis un certain temps et son appartement en était rempli", ont expliqué des voisins, cités par le même journal. L'épouse avait expliqué à ses voisins et à son propriétaire que son mari s'était absenté "pour se faire soigner", selon la même source.

Le parquet de Bruxelles a indiqué avoir ouvert une instruction pour "faire la lumière" sur cette affaire. La sexagénaire n'a pas été privée de liberté.

Un médecin légiste, interrogé par le quotidien, n'est guère surpris par ce genre de comportement. "Ce sont des gens qui ont de gros problèmes psychiques ou des personnes âgées qui souffrent de démence sénile. Pour certains, ils ne se rendent pas compte que l'autre est mort. Pour d'autres, ils refusent de le voir mort, un peu comme un déni de grossesse", a précisé Philippe Boxho, responsable du centre de médecine légale à Liège.