3.300 élèves absents à la veille des vacances

Le dernier jour d’école précédant les vacances de Toussaint, 1.300 élèves d’écoles primaires et 2.000 d’écoles secondaires en plus qu’un vendredi normal ne sont pas venus en classe. C’est ce qu’indique le quotidien Het Laatste Nieuws, sur base des premiers chiffres d’un nouveau système d’enregistrement. Le ministre flamand de l’Enseignement, Pascal Smet (SP.A), a ainsi fait enregistrer les départs en vacances anticipés, qu’il qualifie d’"absentéisme de luxe".
AMELIE-BENOIST / BSIP

« En chiffres absolus, l’absentéisme de luxe est élevé en Flandre », constate le ministre de l’Enseignement Pascal Smet (photo) sur base des premières données du nouveau système d’enregistrement. « Mais du point de vue relatif, le nombre d’absences à la veille des vacances de Toussaint n’est pas encore trop élevé. Pour les élèves de l’enseignement primaire, cela représente 0,3% du nombre total d’enfants, et pour le secondaire 0,45% du total ».

Le ministre estime qu’il est encore trop tôt pour tirer des conclusions. « Peut-être que nous enregistrerons des chiffres totalement différents à la veille des vacances de Noël », indique-t-il.

A la veille de vacances scolaires, les responsables d’écoles et de l’enseignement sont toujours obligés de constater que, malgré l’obligation scolaire jusqu’au dernier jour de cours et leurs mises en garde répétées à ce sujet, de nombreux parents emmènent leurs enfants en vacances avant que celles-ci n’aient officiellement commencé.

Pour les parents, ce sont souvent des considérations financières qui jouent, car un billet d’avion ou une réservation d’hôtel coûtent nettement moins cher avant le début de la saison de vacances.

Le ministre Pascal Smet souhaite mettre fin, pour de bon, à ce phénomène et a élaboré un plan de lutte contre l’absentéisme de luxe. Il comprend un nouveau système d’enregistrement des absences injustifiées à la veille des congés scolaires. D’autre part, les élèves qui ne viennent pas à l’école quand ils y sont attendus, après la fin des examens, doivent maintenant présenter un certificat médical pour justifier leur absence.