Maggie De Block est la personnalité politique la plus populaire

Selon un sondage des intentions de vote réalisé à 6 mois des élections législatives, régionales et européennes en Belgique - pour les quotidiens De Morgen et Le Soir et les chaînes de télévision VTM et RTL - la Secrétaire d’Etat à l’Asile et la Migration Maggie De Block (Open VLD) détrônerait de la première place de popularité en Flandre le ministre-président Kris Peeters (CD&V). Au nord du pays, la N-VA resterait le premier parti, alors qu’en Wallonie et à Bruxelles le PS arrive en tête.

Dans de récents sondages politiques, réalisés à la demande d’autres médias belges, la Secrétaire d’Etat Maggie De Block avait déjà poussé le président de la N-VA Bart De Wever de la deuxième place de popularité en Flandre. Le sondage réalisé à la demande du Morgen et de VTM démontre que la responsable de l’Asile et la Migration au niveau fédéral est devenue la personnalité politique la plus populaire en Flandre, détrônant ainsi le ministre-président Kris Peeters (photo).

De Block remporte en effet l’adhésion de 65% des Flamands, Peeters celle de 62% et De Wever celle de 57% des citoyens en Flandre. Ces deux derniers perdent ainsi, respectivement, 4% et 6% de leur popularité.

Le ministre fédéral Johan Vande Lanotte (SP.A), en charge de l’Economie notamment, perd également 6% de popularité, selon le dernier sondage en date, pour remporter l’adhésion de 50% des Flamands. Il doit laisser passer devant lui le Premier ministre Elio Di Rupo (PS) qui, de façon surprenante, est la 4e personnalité politique la plus populaire en Flandre. Le président du CD&V, Wouter Beke, descend à la 9e place. La présidente d’Open VLD, Gwendolyn Rutten, voit sa popularité augmenter de 8% et entre dans le top-10 en Flandre.

Pour ce qui est des partis politiques, c’est la N-VA qui resterait le plus grand parti en Flandre, avec 31,2% des voix. C’est légèrement plus que le sondage précédent commandé par De Morgen et VTM. Les démocrates-chrétiens du CD&V obtiendraient 17,4% des voix, les libéraux d’Open VLD 14,4%, et les socialistes du SP.A quelque 13%. C’est un peu plus que précédemment.

Le parti d’extrême-droite Vlaams Belang perd 2,3%, pour conserver 9,6% des voix en Flandre. Les écologistes de Groen gagnent 2,7% et obtiennent 8,9% des voix. Le LDD de Jean-Marie Dedecker perd encore 2,1% pour ne conserver que 0,7% des voix.

Le sondage a été réalisé par le bureau Ipsos, A la mi-novembre, il a interrogé 2.667 personnes âgées d’au moins 18 ans, dont 1.052 Flamands.

PS et MR perdent en Wallonie et à Bruxelles

Le parti socialiste francophone (PS) reste le premier en Wallonie et à Bruxelles. Mais il perd 8,3% et obtient juste moins de 30% des voix en Wallonie, et perd 3,2% pour garder 24,1% des voix à Bruxelles.

Les libéraux du MR perdent 0,5% en Wallonie pour garder 21,7% des voix, mais sont par contre en net recul à Bruxelles (-7,9%), où ils conservent 18,7% des voix. Les humanistes du CDH ont 14% des voix en Wallonie et ne conservent que 9,7% à Bruxelles.

Ecolo obtient 11,2% des voix des sondés en Wallonie et à Bruxelles. Le FDF d’Olivier Maingain obtient 12,4% des voix à Bruxelles.