Quand les briques de Lego deviennent de l’art

L’exposition intitulée "The art of the brick" a ouvert ses portes ce vendredi à la Bourse de Bruxelles. L’artiste américain Nathan Sawaya y met en scène 70 œuvres créées à partir de millions de briques de Lego. C’est la quatrième exposition itinérante organisée à la Bourse, rachetée par la Ville de Bruxelles. A voir jusqu’au 21 avril 2014.
AP2012

Sur quelque 1.300 m², l’'exposition met en scène plus de 70 œuvres d'art créées à partir de plus d'un million de briques Lego. Des pièces inédites, contemporaines et des reproductions revisitées d'œuvres d'art mondialement connues se confrontent à la Bourse de Bruxelles.

Un tyrannosaure de 6 mètres de long, fait de 80.020 legos, côtoie ainsi "Le Cri" d'Edvard Munch reconstitué. La Vénus de Milo et le penseur de Rodin regardent de haut le Manneken-Pis, créé spécialement par l'artiste américain pour cette première visite en Belgique.

"Cette exposition s'adresse à l'enfant en chacun de nous, tout en soulignant des concepts complexes et sophistiqués", commente Nathan Sawaya (photo), qui a commencé son travail en 2004 par un simple autoportrait.

L'échevine de la Culture bruxelloise, Karine Lalieux (PS), souligne qu'il s'agit de la quatrième exposition à la Bourse depuis le rachat du lieu par la Ville. "Nous voulons le faire revivre avec des expositions itinérantes. 'Terracotta Army' a attiré plus de 70.000 visiteurs."

Au travers de cette exposition moderne et artistique, la Ville espère dépasser les 100.000 entrées. Cette ambition est loin d'être démesurée puisque « The art of the brick » comptabilise déjà plus d'1,5 million de visiteurs en Amérique du Nord, en Australie, en Asie et au Moyen-Orient. Sa venue en Belgique est une première européenne.

ERICA ANN PHOTOGRAPHY2012