Un trafiquant d’êtres humains libéré pour vice de procédure

Un homme qui avait été reconnu coupable d’un vaste trafic d’êtres humains a été libéré suite à une faute de procédure. L’information est révélée par le quotidien Het Laatste Nieuws dans son édition de ce lundi.

L’individu avait été condamné par contumace pour la mort de huit réfugiés, dont trois enfants turcs à Wexford en Irlande. Ces personnes étaient décédées dans un containeur qui devait les transporter de Zeebrugge en Irlande.

Les faits remontent à 2001. Les huit passagers clandestins étaient décédés par asphyxie à bord d’un containeur qui était parti de Zeebrugge. Les cadavres avaient été découverts à l'ouverture de leur containeur frigo. Lors d’un procès en 2003, l’homme avait été reconnu coupable de leur mort mais avait été condamné par défaut. Il n’avait été arrêté qu’en 2012 en Allemagne. Extradé vers la Belgique il était incarcéré à Lantin.

La Cour de Cassation, la juridiction suprême en Belgique a cassé l'arrêt de la cour d'appel de Gand parce certains procès verbaux manquaient dans le dossier. Suite à cette faute de procédure l’homme a dû être remis en liberté.