Le nombre de mafieux a presque doublé

Entre 2010 et 2012, le nombre de membres de la mafia est passé de 1.490 à 2.627 en Belgique, pour un total de 253 organisations criminelles. C’est ce qu’indiquent les journaux du groupe Sudpresse, sur base du dernier rapport de la police fédérale sur le crime organisé. La majorité des suspects sont de nationalité belge.

De 1.490 suspects appartenant à 200 organisations en 2010, on est passé en 2011 à 2.083 suspects pour 222 organisations, avant d'atteindre l’an dernier le nombre de 2.627 suspects. Quelque 253 organisations criminelles sont actuellement surveillées par la police.

Ce n'est pas tant le nombre de nouveaux dossiers traités par la direction spécialisée de la police fédérale qui a explosé, mais plutôt celui des personnes qui font partie de ces "mafias", soulignent les quotidiens du groupe Sudpresse.

Les mafias de Belgique sont les plus actives dans le domaine de la drogue, et de la cocaïne plus particulièrement. Parmi les activités illégales les plus fréquentes, on retrouve d’abord le blanchiment d'argent, avec 34% des dossiers traités en 2012. Viennent ensuite l'import et l'export de cocaïne (18%), la contrefaçon de documents (12%) et la fraude.

"La majorité des membres de ces organisations sont de nationalité belge, avec 38,3% des suspects. Dans le top 5, on trouve ensuite les Néerlandais (7,6%), les Roumains (5,7%), les Marocains (3,8%) et les Italiens (3,7%)", révèle encore le rapport de la police fédérale sur le crime organisé.