L’extension de la loi sur l’euthanasie aux mineurs adoptée en Commission du Sénat

Les Commissions réunies des Affaires sociales et de la Justice du Sénat ont adopté mercredi par 13 voix contre 4 la proposition de loi qui vise à étendre le cadre légal autorisant l'euthanasie, dans certaines conditions, aux mineurs d'âge dont un psychologue aura reconnu la capacité de discernement.

Seuls les mineurs faisant face à des souffrances physiques insupportables et inapaisables, en phase terminale, pourront, encadrés par une équipe médicale, et moyennant l'accord parental, bénéficier de l'euthanasie qu'ils auront sollicitée. Les socialistes et les libéraux, francophones et néerlandophones, les Verts, ainsi que la N-VA ont voté en faveur de la proposition de loi déposée par Philippe Mahoux (PS), Christine Defraigne (MR), Jean-Jacques De Gucht (Open VLD) et Guido Swennen (SP.A). Les élus CDH, CD&V et Vlaams Belang ont voté contre. Le texte doit à présent être examiné en séance plénière où un débat aura lieu également.

Interrogé dans l’émission Villa Politica, le parlementaire flamand et sénateur Jean-Jacques De Gucht (Open VLD), co-auteur de la proposition s’est déclaré très satisfait de ce vote après des mois de discussions sur le sujet. La première proposition ayant été déposée il y a 7 ans. "Je suis convaincu que les gens ont le droit de disposer de la liberté de choisir dans les moments les plus pénibles de leur vie et plus particulièrement en ce qui concerne la fin de leur vie. Je suis satisfait que la loi autorisant l'euthanasie puisse à présent aussi être étendue aux mineurs". Jean-Jacques De Gucht a ajouté espérer un débat serein à la Chambre.