La liaison Diabolo ne répond pas aux attentes

La liaison ferroviaire Diabolo, très coûteuse entre Anvers et Brussels airport inaugurée il y a un an et demi, est trop peu utilisée et ne semble pas rentable. C’est le constat dressé par le partenaire privé du projet. La SNCB et Infrabel refusent de communiquer des chiffres. L’info est révélée par les quotidiens De Tijd et L’Echo.

La liaison ferroviaire Diabolo constitue le premier partenariat entre le secteur public et privé de la Société des chemins de fer belges. Cela signifie que les pouvoirs publics ont coopéré avec un partenaire privé.

Le Diabolo a coûté 678 millions d'euros et a été opérationnel en 2012. Les voyageurs doivent débourser un supplément de 4 euros pour utiliser cette ligne.

Mais selon le partenaire privé la fréquentation ne répondrait pas aux attentes. Le nombre de voyageurs se stabilise à 3,6 millions par an, soit 19% des passagers de l'aéroport, alors qu'il aurait dû croître fortement, explique-t-on chez Brussels Airport.

Le nombre de voyageurs en provenance de Louvain serait même en baisse. Quant au trafic ferroviaire avec Anvers, il n'aurait pas augmenté significativement, malgré le Diabolo.

Northern Diabolo, le partenaire privé qui a investi 290 millions d'euros dans ce projet, reconnaît que le volume de voyageurs prévu n'est pas atteint, mais sans fournir de chiffres précis.

Selon plusieurs sources, les contrôles seraient trop peu nombreux, et beaucoup de voyageurs ne payeraient pas le supplément de 4 euros pour accéder à l'aéroport.

"Trop peu de publicité"

L’émission "Houtekiet" sur Radio 1 (VRT) a recueilli des réactions d’utilisateurs du train Diabolo. Celles-ci sont en général très positives, c’est surtout la vitesse qui est appréciée. "Ce sont de vieux trains" a déploré un auditeur. "Cela devrait être le joyau de la SNCB et on dirait plutôt des trains de l’ancien bloc de l’Est".

Pour certains, la surtaxe ne pose pas de problème. "Une heure de parking à l’aéroport de Zaventem coûte aussi 7 euros". Mais pour d’autres c’est trop cher pour le service rendu. "Je trouve que c’est trop cher pour ce que c’est surtout pour les familles. Si vous êtes en mesure d’utiliser votre voiture c’est souvent moins cher".

Le journaliste du Tijd conclu que cette liaison n’a pas bénéficié de suffisamment de publicité. "On trouve très peu d’information sur cette liaison à l’aéroport et dans les gares" ajoute-t-il.