Anne-Marie Lizin condamnée à 5 ans de prison avec sursis

L'ancienne présidente du Sénat Anne-Marie Lizin a été condamnée à un an de prison avec sursis, à 1.000 euros d'amende et à cinq ans d'inéligibilité. Elle est reconnue coupable de prise d'intérêt dans l'affaire des tracts. Le tribunal a considéré qu'il parait "impossible qu'elle ignorait la situation". L’ancienne bourgmestre de Huy compte faire appel du jugement.

Des employés communaux de la ville de Huy ont distribué durant leurs heures de travail, en perspective de la campagne électorale des élections fédérales de 2007, des tracts à l'effigie d'Anne-Marie Lizin qui était tête de liste au Sénat. C'est ce qui vaut à l'ancienne bourgmestre de Huy d'être reconnue coupable de prise d'intérêt.

Par contre, elle est acquittée pour les préventions de faux et de détournement par fonctionnaire. Le tribunal a considéré qu'elle n'avait pas de contrôle sur les prestations des agents et qu'elle n'avait pas obtenu d'avantage illicite des prestations de ceux-ci.

Le secrétaire communal, qui était lui aussi accusé de faux, d'usage de faux, de détournement par fonctionnaire et de prise d'intérêt, a été acquitté. Le tribunal a retenu que lors de l'enquête initiée par la division générale des pouvoirs locaux (DGPL), il avait transmis tous les documents en sa possession et qu'il s'était à juste titre reposé sur les chefs de service pour établir les heures de travail prestées par les agents communaux.

Les onze agents communaux qui étaient poursuivis sont quant à eux reconnus coupables à des degrés divers. Ils sont condamnés à des peines légères avec sursis ou bénéficient de la suspension du prononcé de la condamnation. La ville de Huy, qui s'était portée partie civile à l'encontre de la seule Anne-Marie Lizin, a obtenu un euro à titre provisionnel.

L'ancienne présidente du Sénat, qui n'était pas présente à la lecture du jugement la condamnant pour prise d'intérêt dans l'affaire des tracts, a annoncé par voie de communiqué qu'elle fera appel du jugement rendu par le tribunal correctionnel de Huy.

Anne-Marie Lizin s'est également déclarée "heureuse de l'acquittement du secrétaire communal" et considère que "tous les membres du personnel auraient dû être acquittés". L'ancienne bourgmestre de Huy se dit également "heureuse de son acquittement sur le volet faux, usage de faux et le détournement d'argent public", mais elle considère que "la condamnation pour "prise d'intérêt" est totalement incompréhensible".