La rente nucléaire plus élevée que prévu

L’Etat percevra pour 2013 une rente nucléaire de 481 millions d’euros, soit 6 millions de plus que les 475 millions qui avaient été calculés initialement. C’est ce qu’a indiqué le cabinet du Secrétaire d’Etat à l’Energie, Melchior Wathelet (CDH), à l’agence Belga.

L'année dernière, la rente nucléaire s'élevait à 550 millions d'euros, mais l'arrêt des réacteurs de Tihange 2 et Doel 3 - pour permettre un contrôle concernant d'éventuelles fissures - a entraîné une baisse du montant 2013, calculé sur base de l'activité de 2012.

Pour rappel, la rente nucléaire est la contribution versée essentiellement par Electrabel (photo) à l’Etat belge en contrepartie de la loi l’autorisant à poursuivre l’exploitation des centrales nucléaires au-delà de la date initialement prescrite.

"Le calcul de la rente a été effectué par des experts de Synatom (la société qui gère l'ensemble du cycle du combustible pour les centrales nucléaires belges, ndlr)", a précisé Sophie Van de Woestyne, porte-parole du Secrétaire d'Etat Wathelet. "Leurs chiffres indiquent que l'indisponibilité des deux réacteurs correspond à 12%".

Le prélèvement de la rente nucléaire permet aux autorités d'écrémer les bénéfices retirés de l'exploitation des centrales amorties par les entreprises de production d'électricité, dont la principale est Electrabel, qui appartient au groupe français GDF Suez.