Près de 20.000 chômeurs en plus en Flandre

Fin décembre dernier, la Flandre comptait 229.570 demandeurs d’emplois, soit 20.000 chômeurs ou 9% de plus qu’en 2012. Ceci porte le taux de chômage dans la Région flamande à 7,76%, a indiqué le ministre de l’Emploi, Philippe Muyters (N-VA).

Fin décembre dernier, la Flandre comptait 19.543 demandeurs d’emploi au chômage de plus qu’à la même époque en 2012. Ce qui représente une augmentation de 9,3%. L’année 2013 s’est ainsi terminée sur un taux de chômage de 7,76% - contre 7,11% un an plus tôt. Ces chiffres proviennent du ministre flamand de l’Emploi, Philippe Muyters (photo).

Le taux de chômage masculin et féminin est sensiblement le même (7,77% et 7,75). L’augmentation du nombre de chômeurs masculins et féminins est également identique (plus de 9% par rapport à décembre 2012). « Le chômage des femmes a augmenté ces derniers mois, notamment parce que les secteurs tertiaire et quaternaire - qui compte beaucoup de femmes - ne semble plus immunisé contre la crise », précise le ministre.

Plus étonnante est l’augmentation de 12,2% du nombre de demandeurs d’emploi âgés de plus de 50 ans. Cela provient du fait que la limite d’âge pour la « maxi-exemption » est passée de 58 à 60 ans en Flandre. Les chômeurs qui bénéficient de cette exemption ne sont plus obligés d’être disponibles pour le marché de l’emploi et ne doivent donc plus s’inscrire comme demandeurs d’emploi.

Cette modification a fait augmenter de 4.863 unités (ou 19,8%) le nombre de personnes âgées de 55 à 60 ans reprises dans les statistiques.

L‘augmentation du nombre de chômeurs âgés de moins de 25 ans (+4%) et du nombre de demandeurs d’emplois peu qualifiés (+4 ,2%) est nettement moins importante que l’augmentation moyenne du nombre de chômeurs. Par contre, le nombre de demandeurs d’emploi très qualifiés a beaucoup augmenté (+16,1%).

Fin 2013, il y avait 54% d’hommes et 46% de femmes à la recherche d’un emploi en Flandre. Plus d’un quart de ces chômeurs sont d’origine étrangère, et plus de 46% sont peu qualifiés. Près de 58% des chômeurs en Flandre sont à la recherche d’un travail depuis moins d’un an.