Knokke rêve d’un pont aérien vers Londres

Déçues de ne pouvoir attirer le train international à grande vitesse Thalys jusqu’à leur porte, les autorités de la ville balnéaire huppée de Knokke-Heist veulent mettre rapidement sur pied une liaison par hélicoptère avec la capitale britannique. C’est ce qu’a indiqué l’échevin du Tourisme, Anthony Wittesaele.

Au cours de l’été dernier, la ville balnéaire de Knokke-Heist (Flandre occidentale) s’est portée candidate pour accueillir le train Thalys dans sa gare. L’idée avait émergé après que le vice-Premier ministre Johan Vande Lanotte (SP.A) ait proposé de supprimer de Thalys qui prend son départ une fois par jour de la gare d’Ostende et qui est presque vide (il ne roule pas plus vite qu’un train normal de la SNCB, alors que les billets sont plus chers).

Entretemps, la ville de Knokke-Heist a été informée que le Thalys ne quitterait finalement pas la gare d’Ostende, et songe donc à une autre solution. « Nous restons enthousiastes pour accueillir le Thalys dans notre gare, si la possibilité se présentait », précise l’échevin du Tourisme de Knokke, Anthony Wittesaele.

Afin d’attirer davantage de touristes étrangers vers la ville balnéaire mondaine, les autorités de Knokke-Heist et leur échevin du Tourisme veulent tenter de mettre sur pied une liaison par hélicoptère vers Londres. « Nombre des citoyens qui ont une seconde résidence à Knokke ont aussi des contacts à Londres. Et pour une ville internationale comme la capitale britannique, où résident plus de 8 millions de citoyens, nous sommes la station balnéaire de haute qualité la plus proche ».

Anthony Wittesaele estime que Knokke-Heist a beaucoup à offrir aux visiteurs britanniques, comme des boutiques exclusives, de la gastronomie, des galeries d’art et des terrains de golf. La petite cité balnéaire a également accueilli ces derniers temps des événements de rayonnement international, comme le Grand Prix du Zoute et le Cirque du Soleil.