Ballet et Opéra de Flandre se fondent en Maison d’art

La fusion entre le Ballet royal de Flandre, ancré à Anvers, et l’Opéra flamand d’Anvers et de Gand donne naissance à la plus grande institution culturelle de Flandre : het Kunsthuis. Cette Maison d’art est l’aboutissement d’une décision politique prise en octobre 2010. Ballet et opéra rassemblent avant tout leurs forces et moyens - dont 24,5 millions d’euros de subsides annuels - sur le plan organisationnel, mais conserveront leur autonomie artistique.

Les maisons d’opéra à Gand et Anvers et la compagnie du Ballet royal de Flandre continueront, surtout dans un premier temps, à se produire séparément. Leur collaboration se fera, dès la fin du mois de janvier, essentiellement sur le plan de la direction générale, de la gestion, des services, de l’orchestre et du chœur. Ces deux ensembles, rattachés à l’opéra, pourront dorénavant aussi accompagner le Ballet pour certaines productions.

« Créer de la culture est notre but commun », expliquait ce mercredi lors d’une conférence de presse à Gand le directeur artistique de l’opéra de Flandre, Aviel Cahn. « Le ballet et l’opéra sont des formes artistiques qui peuvent rassembler plusieurs arts de façon interdisciplinaire. La Maison d’art représente tout ce qui lie les deux compagnies ».

Assis Carreiro (photo), la directrice artistique du Ballet royal de Flandre, souligne que la fusion assure une base solide aux deux partenaires. « Elles est importante pour la survie de notre compagnie, mais aussi pour son épanouissement complet ».

Des raisons financières à la base de la fusion ?

La fusion des deux instances artistiques, qui possèdent une longue tradition en Flandre, a été décidée en octobre 2010 par le gouvernement flamand. La ministre de la Culture, Joke Schauvliege (CD&V), a tenu à souligner ce mercredi qu’elle n’avait pas été motivée par des raisons financières ou la volonté de réaliser des économies, mais par les conclusions d’une étude internationale.

La ministre indique que les autorités flamandes ont débloqué 791.000 euros d’aide financière supplémentaire pour la nouvelle Maison d’art, qui bénéficiera ainsi de subsides annuels de l’ordre de 24,5 millions d’euros. La dette historique du Ballet devrait aussi être progressivement résorbée.

La « Kunsthuis », qui devient la plus grande institution culturelle en Flandre, portera en anglais les noms supplémentaires « Opera Flanders » et « Royal Ballet Flanders ». La nouvelle Maison souhaite aussi quitter plus souvent ses points d’ancrage à Anvers et Gand, pour se produire dans toute la Flandre et au niveau international. Elle sera dirigée par Lena De Meerleer, tandis qu’Aviel Cahn reste directeur artistique de l’opéra et Assis Carreiro directrice artistique du ballet.