La Belgique 2e exportateur de munitions vers le Moyen-Orient

Selon l’Institut flamand pour la paix - qui dépend du Parlement flamand - il y a eu en 2012 un niveau record d’exportations d’armes européennes vers le Moyen-Orient. Il représente une hausse de 22% par rapport à 2011. La Belgique est l’un des principaux exportateurs européens d’armes à feu et le deuxième exportateur de munitions vers cette région.

Les Etats membres de l'Union européenne ont approuvé en 2012 des licences d'exportation d'armes vers le Moyen-Orient pour un montant de 9,7 milliards d'euros, ce qui représente une hausse de 22% par rapport à 2011 et un record absolu, a indiqué mardi l’Institut flamand pour la paix (Vlaams Vredesinstituut).

La Belgique est l'un des principaux exportateurs européens d'armes à feu et le second exportateur de munitions vers cette région. Les exportations belges sont pratiquement entièrement le fait de la Fabrique nationale (FN) à Herstal (photo), en province de Liège.

L'Institut se fonde sur le dernier rapport du groupe de travail sur les exportations d'armes conventionnelles du Conseil de l'Union européenne (COARM). Selon ce document, les licences d'exportations d'armes accordées par les Etats-membres dans le monde entier ont atteint la valeur de 39,9 milliards d'euros. Ce qui représente une hausse de près de 6% par rapport à 2011, qui était déjà une année record".

Selon l’Institut flamand, la Belgique figure en 7ème place du classement européen des licences, avec 969,7 millions d'euros en 2012, soit approximativement au même niveau que les années précédentes.

Alors que les exportations vers d'autres pays de l'Union européenne reculent, les exportations européennes d'armes vers le Moyen-Orient, les Amériques du nord et latine, ainsi que l'Océanie progressent. La crise économique et ses conséquences sur les budgets européens de la Défense poussent les entreprises européennes à chercher d'autres débouchés, souligne l'Institut.

La course aux armements au Moyen-Orient favorise les exportations vers la région. En 2012, les Etats-membres de l'Union ont ainsi accordé des licences pour un montant de 9,7 milliards d'euros, ce qui représente un quart du total. "C'est une hausse de 22% par rapport à 2011 et de 46% par rapport à 2010", conclut l’Institut flamand pour la paix.