Un Gantois roi de la grivèlerie retrouvé mort

Selon le parquet de Gand (Flandre orientale), Titus Clarysse est décédé dans des circonstances suspectes. Son corps sans vie a été retrouvé à son domicile. L’homme de 35 ans avait été condamné à plusieurs reprises pour avoir quitté un restaurant où il avait dîné sans payer l’addition.

C’est le père du Gantois de 35 ans qui a trouvé le corps sans vie de son fils dans l’appartement de ce dernier. « Titus Clarysse est décédé dans des circonstances suspectes », précise Annemie Serlippens du parquet, qui a entamé une enquête judiciaire.

L’enquête n’étant pas encore très avancée, le parquet gantois n’a pas pu donner davantage d’informations sur les causes présumées du décès. La justice recherche cependant un coupable « par tous les moyens possibles ». Ce dernier aurait porté des coups à la victime.

Titus Clarysse est connu pour avoir été condamné des dizaines de fois pour grivèlerie. Il avait déjà été pris en flagrant délit une cinquantaine de fois alors qu’il quittait un restaurant sans avoir payé l’addition pour sa consommation. En 2009, il avait même été condamné à 6 mois d’emprisonnement et une amende de 1.650 euros.

L’homme aurait aussi souvent reçu des coups. Lundi soir, il a vraisemblablement été frappé par quelqu’un. A tel point qu’il a succombé.

Le père raconte que son fils l’avait appelé par téléphone lundi soir, pour lui dire qu’il ne se sentait pas bien et qu’il avait de la fièvre. Lorsque son père lui a rendu visite le mardi matin dans son petit appartement, il a trouvé son corps sans vie, précise le quotidien Het Nieuwsblad.