Abus sexuels : huit prêtres belges renvoyés par le pape

Huit prêtres belges ont été renvoyés par le Vatican ces dernières années après qu'il est apparu qu'ils s'étaient rendus coupable d'abus sexuel. Ils ont tous été renvoyés au cours du pontificat de Benoît XVI. Parmi eux il y a le père Erik Dejaeger, actuellement poursuivi au Canada.
AP2012

Ce sont pour la plupart d'anciens prêtres qui ont été condamnés il y a plusieurs années. "Le pape Benoît XVI a annulé leur consécration en tant que prêtre. Ils sont donc à nouveau des citoyens ordinaires", explique Tommy Scholtès, le porte-parole de la Conférence épiscopale belge.

Les prêtres concernés n'occupent plus de fonction au sein de l'Eglise. Ils ne perçoivent plus de salaire et ne peuvent prétendre à une propriété. Il s'agit, selon Tommy Scholtès, de sept prêtres diocésains et d'un père.

Le dernier est Erik Dejaeger, qui répond actuellement de ses actes devant la justice canadienne.

L'ancien évêque de Bruges Roger Vangheluwe, qui a abusé de son neveu, n'a lui pas été renvoyé par le pape.

"Selon la justice belge, les faits sont prescrits. Dans ce cas, ceux-ci le sont également pour la justice de l'Eglise et le Vatican ne peut agir. Il lui a toutefois été demandé de ne plus exercer la prêtrise".

Le Vatican avait révélé samedi que quelque 400 prêtres ont été défroqués au cours du pontificat de Benoît XVI, à la suite de la multiplication des dénonciations d'abus sexuels d'enfants par des membres du clergé.