Bruxelles se met à l'heure de la Grande Guerre

Les Archives de la Ville de Bruxelles, en partenariat avec l'échevinat de la Culture de Bruxelles-Ville, ont présenté, lundi, lors d'une conférence de presse dans les locaux des Archives de la Ville, diverses initiatives dont la plus remarquable est, sans conteste, la mise en ligne d'un nouveau site internet, consacré à la vie quotidienne des Bruxellois pendant la Grande Guerre.

Riches d'un patrimoine exceptionnel, constitué de documents et d'objets aussi variés que des lettres, des photographies, des quotidiens, des cartes postales, des journaux intimes, des caricatures, des affiches ou encore des objets patriotiques aux couleurs nationales, les Archives ont souhaité par le biais du web aller au-delà d'une mise à disposition classique des témoignages dont elles sont les dépositaires en les rendant accessibles au plus grand nombre, explique Jean Houssiau, archiviste à la Ville de Bruxelles.

Ce faisant, les Archives entendent également faire oeuvre à la fois pédagogique mais aussi mémorielle, l'objectif du projet étant de rappeler à tout un chacun et surtout aux plus jeunes ce qu'ont été les quatre années d'occupation pour la population bruxelloise. Un quotidien fait de privations et de restrictions sans nombre dont on a parfois peine à s'imaginer alors que nous vivons en paix depuis plus de soixante ans, rappellent les différents initiateurs du projet.

Le site internet se veut aussi dynamique car son contenu sera sans cesse enrichi et actualisé au cours des quatre années de commémoration du conflit.

Trilingue, le site se décline en plusieurs rubriques et sous-rubriques (chronologie, vie quotidienne, nouvelles du front, travail de mémoire, actualité, etc...).

Les Archives utiliseront également activement les réseaux sociaux, ce qui constitue une grande nouveauté pour ces dernières, pour informer le public des derniers développements.

A côté du site internet, les commémorations du centenaire de la Première Guerre mondiale verront aussi la mise sur pied d'une grande exposition consacrée à la vie quotidienne des Bruxellois pendant l'occupation au Musée de la Ville de Bruxelles.

L'exposition qui a pour titre "14-18 Bruxelles à l'heure allemande", s'ouvrira le 21 août 2014, soit un siècle et un jour après l'entrée des troupes allemandes dans la capitale belge.

L'expérience de guerre de Bruxelles est intéressante à plus d'un titre, rappelle Gonzague Pluvinage, historien et commissaire de l'exposition, car Bruxelles est une des seules capitales européennes et la plus grande ville du continent à vivre tout le conflit sous occupation allemande.

L'exposition entend mettre en lumière cette expérience pour le moins singulière vécue par les habitants de la capitale belge dans la perspective d'une histoire européenne du premier conflit mondial, poursuit l'historien, en comparant le quotidien des Bruxellois avec celui des habitants des grandes villes allemandes.

Le prochain numéro des Cahiers Bruxellois, édité par les Archives de la Ville de Bruxelles et consacré à cette thématique, accompagnera d'ailleurs cette approche originale et novatrice développée dans l'exposition.

Enfin, d'autres manifestations telles que des concerts, des conférences ou encore des représentations théâtrales accompagneront ces trois initiatives présentées lundi.