Des sans-abri bruxellois à nouveau dans le froid

Au cours de cette dernière semaine, entre 150 et 250 sans-abri n’ont plus trouvé d’accueil pour passer la nuit à l’abri du froid. Toutes les places du Samusocial - le service bruxellois chargé de gérer le dispositif d’accueil - sont en effet occupées. Deux mois après le lancement du plan hivernal, le gouvernement bruxellois va examiner si la capacité d’accueil des sans-abri doit être étendue.

La Brussels Platform Armoede, une association bruxelloise de lutte contre la pauvreté, tire la sonnette d’alarme. Le Samusocial - chargé de gérer le dispositif d’accueil dans la capitale - a en effet déjà indiqué à plusieurs reprises qu'il ne disposait pas d'assez de moyens pour accueillir toutes les personnes qui se présentaient.

"Le refus systématique invoquait ces dernières semaines les 'températures douces'. L'objectif était de limiter l'offre durant ces nuits 'plus douces' afin de garantir suffisamment de places d'accueil lorsque le mercure descendrait en-dessous de zéro degré. C'est maintenant le cas et pourtant la capacité d'accueil demeure largement insuffisante", a indiqué la plate-forme.

L'association doute qu’une solution au problème de l’accueil des sans-abri soit trouvée rapidement. "La Secrétaire d'Etat Maggie De Block et les ministres bruxellois se rejettent la responsabilité. Ces petits jeux politiques sont vraiment décevants."

La secrétaire d'État à la Pauvreté a indiqué la semaine dernière que 50 places supplémentaires avaient été libérées pour l'accueil des sans-abri. La Région bruxelloise, qui gère l'accueil de première ligne, devrait encore proposer des places d'accueil en plus, a réagi la porte-parole de Maggie De Block. Bruxelles et la secrétaire d'Etat, qui prend en charge l'accueil de seconde ligne, ont mis à disposition chacun 300 places pour les SDF. "Celles-ci ont vite été remplies. C'est pourquoi nous avons ajouté 50 places supplémentaires", a indiqué la porte-parole de Maggie De Block.

La Secrétaire d’Etat et le Samusocial ont envoyé une lettre vendredi dernier aux ministres bruxelloises Evelyne Huytebroeck et Brigitte Grouwels, en leur demandant d'augmenter le nombre de places à Bruxelles à 450, comme l'an dernier.

Le gouvernement bruxellois se penchera sur le dossier

Le gouvernement bruxellois examinera jeudi si le dispositif d'accueil des sans-abri doit être étendu, a indiqué ce mardi la ministre régionale Brigitte Grouwels (photo) à la VRT. Celle-ci a démenti l'information selon laquelle la Région en ferait moins que le gouvernement fédéral.

"Madame De Block n'est pas bien informée. Nous faisons plus que le fédéral. Il est prévu dans la convention que nous libérions 400 places", a-t-elle dit. Et d’ajouter : "Nous constatons que parmi les personnes accueillies, bon nombre sont des demandeurs d'asile déboutés. Il s'agit là d'une compétence fédérale, en l'occurrence, une compétence de Maggie De Block", a-t-elle dit.

Sur Twitter, le bourgmestre de la ville de Bruxelles, Yvan Mayeur, a indiqué que le Samusocial avait accueilli 850 personnes lundi soir, des hommes, des femmes et des enfants.