Tunnel Schuman-Josaphat: les premières voies posées

Une nouvelle phase du chantier du tunnel de 1.250 mètres - qui devrait être opérationnel fin 2015 et relier le quartier européen de Bruxelles à l’aéroport de Zaventem - a été entamée ce lundi, avec la pose des premiers mètres de voies par Infrabel.

Le ministre chargé des Entreprises publiques, Jean-Pascal Labille, et les CEO d'Infrabel, Luc Lallemand, et de la SNCB, Jo Cornu, ont rendu ce lundi une visite de travail au chantier du tunnel Watermael-Schuman-Josaphat, à l’occasion de la pose des premiers mètres de rails.

Dès la fin de 2015, ce tunnel de 1.250 mètres de long - ou 1.900 mètres, si l'on intègre la gare Schuman et le tronçon souterrain de la ligne 26 Halle-Vilvorde qu'il rejoint - permettra aux voyageurs empruntant la ligne 161 Namur-Ottignies-Bruxelles de rejoindre l'aéroport national en ligne directe. Ceci représente un gain de temps appréciable d'une vingtaine de minutes, au minimum.

Si l'on ajoute les travaux nécessaires à la future ligne RER qui l'empruntera, depuis Watermael-Boitsfort - mise à 4 voies-, il aura englouti à son terme 630 millions d'euros d'investissement. C'est le prix à payer pour désengorger la Jonction-Nord Midi, véritable goulet d'étranglement ferroviaire dans la capitale belge.

Les premiers éléments de voie en cours de pose à hauteur du raccordement à la ligne 26 seront mis en service dans les prochains jours pour permettre la remise en service rapide du trafic des trains interrompu entre Etterbeek et Evere depuis vendredi soir et théoriquement jusque dimanche prochain inclus.

Une des deux nouvelles voies - aiguillage compris vers le tunnel Schuman-Josaphat - a été posée. D'ici la fin de l'année, l'ensemble des rails auront été fixés sur une structure qui fait office d'amortisseur dans le tunnel Schuman-Josaphat, pour absorber autant que possible les nuisances, au profit des riverains des quartiers traversés en sous-sol.

L'installation de l'alimentation électrique et de la signalisation est prévue à partir de novembre prochain. Les équipements de sécurité seront aménagés au début de l'année 2015.

Le coût de l’ensemble du projet, qui comprend une rénovation totale de la gare Schuman, est estimé à 630 millions d’euros, a précisé Luc Lallemand.