Ce qui change ce 1er février

Le prix du trajet avec De Lijn ou la SNCB augmente en moyenne de 1,37% ce 1er février. Les transports communs adaptent leur tarif chaque année en février en fonction du coût de la vie.

Chez De Lijn, les tarifs des abonnements et des longs trajets seront adaptés. Les courts trajets et les billets achetés via SMS ne seront pas augmentés.

A la SNCB, les billets ordinaires augmenteront de 2,48 % en moyenne. Le prix minimum (pour un trajet de 3 kilomètres) passe de 1,90 à 2 euros. Le prix maximum (pour un trajet de 150 kilomètres) est quant à lui fixé à 21,10 euros au lieu de 20,60 euros actuellement.

Les prix des cartes de train augmenteront, eux, de 1,20 %. Enfin, le "Go Pass 10", pour 10 trajets en 2e classe pour les jeunes de moins de 26 ans, coûtera 51 euros au lieu de 50 euros auparavant. Les tarifs des billets senior, des "Rail Pass", des "Go Pass 1", ainsi que des "Key Card" restent inchangés. Enfin, le supplément "Diabolo", que payent les voyageurs de et vers l’aéroport de Bruxelles-National, passera de 4,44 à 5,07 euro.

Chez De Lijn, la hausse des prix concerne surtout les abonnements de bus. Ainsi pour un Omnipas valable 3 mois il faudra débourser 5 euros de plus.

A la STIB à Bruxelles, la carte de 1 voyage passera de 2 euros à 2,10 euros, celle de 5 voyages de 7,70 à 8 euros et celle de 10 voyages de 13,50 à 14 euros.

La bière sera plus chère

Le prix de la bière augmente aussi ce 1er février. Les brasseurs AB InBev et Alken-Maes augmentent en effet leurs tarifs. Chez AB InBev, qui produit notamment la Jupiler, la Stella Artois, la Hoegaarden et la bière d'abbaye Leffe, le prix de la pils est adapté d'environ 1,5 centime d'euro par verre en moyenne.

Chez Alken-Maes, une hausse de prix de 1,5 centime par verre de bière et un peu plus pour les bières spéciales interviendra au 15 février.

Plus que deux chances à l'examen théorique du permis de conduire

La réglementation relative au permis de conduire B sera modifiée à partir du 3 février en application d’un arrêté royal du 4 décembre 2013. En cas de deux échecs à l’examen théorique, il faudra passer par l’auto-école.

Après deux échecs à l’examen théorique de catégorie B, les candidats devront dorénavant obligatoirement suivre 12 heures de cours théoriques alors qu’auparavant le nombre d’essais était illimité.

La validité des permis de conduire avec et sans guide reste, elle, inchangée: 18 mois sans guide et 36 mois avec guide. La nouvelle réglementation prévoit cependant des dispositions plus strictes pour les guides et passagers.

Les guides devront ainsi être obligatoirement mentionnés sur le permis de conduire provisoire de 36 mois. Par ailleurs, le titulaire d’un permis de conduire provisoire B avec guide ne pourra être accompagné que par son ou ses guides (maximum 2) ou par un instructeur de conduite breveté. Il ne pourra donc plus transporter un autre passager. De son côté, le titulaire d’un permis de conduire provisoire sans guide ne pourra être accompagné que de maximum deux personnes (contre une auparavant) qui devront répondre à des conditions plus strictes.

En cas d’expiration du délai de validité de leur permis provisoire, les candidats auront l’obligation de suivre 6 heures de cours pratiques.

Toujours en cas d’expiration et pour éviter les abus, un nouveau permis provisoire ne pourra être obtenu qu’après un délai de 3 ans. Les candidats pourront donc uniquement passer l’examen pratique via l’école de conduite agréée sur présentation de divers documents (notamment le certificat de l’école de conduite attestant des 6 heures d’enseignement pratique.