Un Flamand, personnage clé d’un trafic d’oiseaux de proie ?

Un homme originaire de Sint-Laureins en Flandre orientale serait le personnage clé dans une affaire de trafic international d’oiseaux de proie. L’homme aurait ainsi gagné 800.000 euros. Le procès débute lundi à Gand.

L’enquête avait débuté il y a trois ans dans la province espagnole d’Estrémadure. La police avait arrêté plusieurs hommes qui s’étaient emparés d’œufs d’oiseaux de proie dans un nid. Ces hommes auraient commis d'autres vols de ce type dans d’autres pays européens également. Lorsque les œufs sont éclos les oiseaux ont été vendus munis de faux documents. Ce trafic aurait rapporté plus de 800.000 euros.

Tony Van Herenthals de la police fédérale a déclaré à la VRT qu’un seul oiseau de proie pouvait être vendu jusqu’à 7.000 euros à des collectionneurs en Europe ou dans les pays arabes. Ces oiseaux sont souvent utilisés pour la chasse.

Quatre personnes comparaissent lundi à Gand pour ce trafic. Mais les procès sont rares alors que le trafic d’animaux et de plantes est important chez nous. Tony Van Herenthals a regretté que des moyens plus importants ne soient pas engagés pour lutter contre ce trafic.