Des patrouilles préventives contre le cambriolage

Un projet a été lancé ce lundi dans une vingtaine de zones de police de Flandres occidentale et orientale. Il prévoit une collaboration accrue avec les polices fédérale et de la circulation routière, et des patrouilles plus fréquentes dans des zones où les cambriolages sont nombreux. Afin de tenter de dissuader les cambrioleurs.

Le projet spécial lancé ce lundi dans une vingtaine de zones de police de Flandres orientale et occidentale vise à retrouver la trace de criminels itinérants. Les agents de plusieurs zones de police vont ainsi collaborer plus étroitement avec la police fédérale et celle de la circulation routière, aux endroits et aux moments où les cambrioleurs se révèlent être le plus actifs.

A ces endroits, des contrôles ciblés seront effectués tous les jours à des moments bien précis. Les deux provinces flamandes espèrent ainsi contrecarrer la criminalité à la frontière avec la France.

"Toutes les semaines, nous allons récolter les chiffres des cambriolages des différentes zones de police. Nos analystes à Courtrai et Bruges vont étudier ces chiffres et déterminer à quels moments et endroits les risques de cambriolages sont les plus grands", explique le commissaire Didier Vandecasteele.

Le but est alors de mener diverses patrouilles au même moment et dans une région spécifique, avec l’aide de toutes les zones de police et leurs collègues de la police fédérale. "Ainsi, nous montrerons aussi aux criminels potentiels qu’ils peuvent rencontrer à plusieurs endroits dans la même région diverses patrouilles de police".

La police fédérale de Bruges (Flandre occidentale) sera chargée de la coordination des actions conjointes. Ce projet est déjà testé depuis quelques temps dans 7 zones de police autour de Courtrai. Des zones de police brugeoises et gantoises s’y sont maintenant ajoutées.