En Flandre, 54 communes augmentent leur taxe

Cette année, une commune sur six en Flandre augmente sa taxe, indique le quotidien De Standaard. "Vu les défis auxquels les communes sont confrontées, cette proportion est raisonnable", réagit Jan Leroy de l’Association des Villes et Communes flamandes (VVSG). Il était invité dans l’émission "De ochtend" de la VRT (Radio 1).

Dans 54 des 308 communes de Flandre - soit une commune sur six - les habitants devront payer une taxe communale plus élevée dès cette année. L’an dernier, seules 20 communes avaient augmenté le montant de leur taxe. "Les communes sont confrontées à des défis financiers", explique Jan Leroy de l’Association des Villes et Communes flamandes. "Augmenter la taxe communale est l’une des possibilités dont elles disposent pour y faire face".

Selon Jan Leroy, il s’agit d’une augmentation limitée. "La moyenne des centimes additionnels sur le précompte immobilier passe ainsi de 1.356 à 1.393. C’est une augmentation de quelques pourcents, mais pas vraiment beaucoup. L’augmentation de la taxe additionnelle à l’impôt des personnes reste également relativement limitée, passant de 7,21 à 7,27%".

Leroy souligne également que la plus grande majorité des communes n’augmentera pas sa taxe. "Etant donné les défis auxquels sont confrontés les communes, le nombre d’augmentations est raisonnable. Cela prouve que les communes n’optent pas seulement pour la solution de facilité, mais pensent aussi à d’autres mesures d’assainissement. Des modifications structurelles sont également effectuées, sinon l’augmentation de la taxe communale serait plus massive".

Jan Leroy souligne que ce sont avant tout les communes qui avaient une taxe assez basse qui introduisent une augmentation cette année. "Les différences entre communes diminuent ainsi". Deux communes optent par contre pour une diminution de leur taxe, à savoir Willebroek et Herzele. Dans trois communes du littoral - Knokke-Heist, La Panne et Coxyde (photo), la taxe additionnelle à l’impôt des personnes n’est pas perçue. Mais ces communes peuvent compter sur des centimes additionnels élevés.

Les centimes additionnels sur le précompte immobilier et la taxe additionnelle à l’impôt des personnes représentent ensemble 85% du revenu fiscal des communes. Elles perçoivent en outre un certain nombre de taxes, qui différent de commune en commune, comme notamment la taxe sur les habitations vides.