Les opérations "Speed" génèrent 17.000 amendes

La police fédérale de la route utilise depuis l’été 2013 un nouveau système de contrôle pour lutter contre les excès de vitesse. Elle place ainsi plusieurs radars mobiles, pendant une journée et une fois par semaine, le long d’un même tronçon d’autoroute. Certains automobilistes roulant trop vite ont ainsi reçu plusieurs amendes pour un même trajet.

Pour ses opérations "Speed", la police fédérale de la route installe sur un même tronçon d’autoroute plusieurs boîtiers fixes et radars mobiles en alternance. Elle utilise ce nouveau système de lutte contre les excès de vitesse même sur les voies rapides équipées de radars tronçon.

"Les conducteurs en infraction peuvent ainsi obtenir 4 ou 5 amendes en roulant trop vite sur un tronçon d’autoroute contrôlé", explique Michaël Jonniaux, chef de la police de la route. Le but de ces opérations est clairement dissuasif.

Depuis juillet 2013, la police fédérale a organisé 25 contrôles de ce type en Belgique. Sur un total de 495.035 véhicules ainsi contrôlés, la police a constaté 17.069 excès de vitesse.

"Actuellement, les automobilistes pensent qu’ils ont échappé au contrôle après avoir passé un radar", précise Jonniaux. "Après avoir été flashés, ils appuient sur l’accélérateur, pensant que le contrôle est derrière eux. En plaçant plusieurs radars l’un à la suite de l’autre, on fait comprendre aux automobilistes qu’ils risquent de recevoir plusieurs amendes dans leur boîte aux lettres. S’ils en deviennent conscients, leur comportement changera peut-être réellement sur les routes".