Les pralines belges bienvenues à Sotchi

La délégation de sept athlètes belges aux Jeux olympiques d’hiver en Russie a été autorisée à emmener les chocolats mondialement réputés dans ses bagages. Les autorités locales l’avait d’abord défendu, mais à la suite de pressions exercées par diverses délégations se rendant à Sotchi, les pralines pourront entrer en Russie. Les athlètes néerlandais n’ont pas eu la même chance avec leurs "bitterballen", des boulettes de viande frites.

La Belgique n’est pas le seul pays qui a éprouvé des difficultés à faire entrer des denrées alimentaires en Russie, avec sa délégation d’athlètes aux Jeux olympiques d’hiver de Sotchi. Les Etats-Unis et la Russie ont ainsi eu un différend à propos d’un chargement de yogourt grec. Quelque 5.000 pots fabriqués par le sponsor de la délégation américaine n’ont pas obtenu accès au pays qui organise les JO.

La Belgique a davantage de chance. Au terme de pressions exercées, la délégation de 7 athlètes a été autorisée à emporter un chargement de pralines dans ses bagages. "Au départ, même les pralines que je voulais emmener pour faciliter ou rendre plus agréables certaines négociations à Sotchi ont été refusées", expliquait le chef de la délégation belge, Eddy De Smedt (photo).

"Mais à la suite de pressions exercées par plusieurs délégations, le problème a été levé, certainement pour l’importation dans le village olympique. Maintenant, nous pouvons emmener librement des denrées alimentaires et des médicaments en Russie. Bien entendu, nous devons respecter certaines conditions".

La délégation néerlandaise a moins de chance que la belge. La Russie lui défend en effet d’importer sur son territoire des boulettes faites de viande - une spécialité frites appelée "bitterballen".

Les athlètes néerlandais pourront pourtant quand même déguster leur spécialité culinaire à Sotchi. L’entreprise Van Dobben, qui fabrique des croquettes, a en effet l’intention de les confectionner sur place, avec des ingrédients locaux.

Un collaborateur de la traditionnelle Holland Heineken House s’est déjà rendu avec une liste de courses au supermarché du coin. Pour réaliser 38.000 bitterballen, il faudra acheter 200 kilos de viande de bœuf, 100 kilos de beurre, 150 kilos de farine, 500 œufs, 30 kilos d’oignons et 600 litres de bouillon.

Hanna Mariën sera le porte-drapeau de la Belgique

Hanna Mariën (photo) aura l'honneur de porter le drapeau de la Belgique lors de la cérémonie d'ouverture des 22e Jeux Olympiques d'hiver ce vendredi soir à Sotchi, en Russie. Le Comité Olympique et Interfédéral Belge (COIB) a annoncé la nouvelle vendredi midi.

Hanna Mariën disputera l'épreuve de bobsleigh féminin en tant que freineuse de la pilote Elfje Willemsen. Agée de 31 ans, elle a la particularité de compter une médaille olympique à son palmarès. Elle a décroché l'argent dans le relais 4x100 m d'athlétisme aux JO d'été de Pékin, en 2008.

La délégation belge ne sera pas au grand complet lors de la cérémonie d’ouverture. Le snowboarder Seppe Smits et le patineur Bart Swings (5.000 mètres) doivent en effet entrer en action dès samedi à Sotchi.

Outre les deux bobeuses Elfje Willemsen et Hanna Mariën, la délégation olympique belge comprend donc encore les patineurs de vitesse Bart Swings et Jelena Peeters, le snowboarder Seppe Smits, le patineur artistique Jorik Hendrickx et la skieuse freestyle Katrien Aerts.