L’Horeca reçoit un an pour s’adapter aux caisses électroniques

Les exploitants du secteur de la restauration devront bien disposer d’une caisse enregistreuse dès janvier 2015, mais le ministre des Finances Koen Geens (CD&V) leur donne un an supplémentaire pour s’adapter au nouveau système. Ce dernier doit permettre de lutter contre le travail au noir dans le secteur Horeca.

Au cours de la période d’un an d’accoutumance au nouveau système, c'est-à-dire jusqu'au 1er janvier 2016, les exploitants de cafés, restaurants et hôtels ne seront pas sanctionnés s'ils n'utilisent pas de caisse enregistreuse.

Cette période permettra également au futur gouvernement fédéral d'évaluer les mesures d'encouragement et d'accompagnement fiscales et sociales - qui portent sur le travail occasionnel, les heures supplémentaires et les diminutions de charges pour les cinq premiers salariés - et éventuellement de mettre en œuvre des mesures complémentaires, a précisé le ministre des Finances Koen Geens (photo).

Les exploitants qui installent déjà cette année un système de caisse enregistreuse bénéficient d'une diminution des cotisations patronales pour cinq employés à temps plein. Le plafond des heures supplémentaires pour lesquelles une diminution d'impôt est applicable est porté, pour les travailleurs du secteur Horeca, de 130 à 180 heures.