Ouganda: l’enquête contre le Belge classée sans suite

La police ougandaise a mis fin à la procédure lancée contre un ressortissant belge soupçonné de "comportement homosexuel", considéré comme un délit punissable dans ce pays africain. L’affaire a finalement été classée sans suite.

Le Flamand avait été interpellé fin janvier en compagnie de son ami kenyan. Tous deux avaient été accusés d’activités homosexuelles. L’homme a toujours nié ces accusations. Peu après les faits, son ami avait pu quitter le pays.

Le ressortissant belge avait pour sa part été libéré sous conditions, et son passeport lui avait été confisqué afin qu’il ne puisse quitter le pays. Ses papiers d’identité lui ont désormais été rendus.

Le ministre Belge des Affaires étrangères Didier Reynders (MR) s’est réjoui de l’aboutissement de cette affaire. D’après lui, cette dernière démontre toutefois que dans de nombreux pays, l’homosexualité n’est toujours pas un droit acquis.