La grippe s’est installée en Belgique

L’Institut scientifique de Santé publique (ISP) a indiqué ce mercredi que le seuil épidémique de consultations médicales pour syndromes grippaux a été dépassé la semaine dernière (3-9 février). L’ISP recommande aux personnes à risque de se faire vacciner rapidement.

Il est encore trop tôt pour parler d'une véritable épidémie, précise l'Institut scientifique de Santé publique, car le seuil épidémique (de 141 consultations par 100.000 habitants par semaine) « doit être dépassé au moins 2 semaines consécutives" pour qu'on puisse officiellement utiliser ce terme.

"Entre le 3 et le 9 février derniers, environ 165 personnes sur 100.000 habitants ont consulté leur médecin pour un syndrome grippal", explique le docteur Viviane Van Casteren, chef de service "Étude des soins de santé" à l’ISP. La multiplication des cas de grippe se manifeste dans toutes les tranches d'âge, sauf chez les 65 ans et plus.

"Ce sont principalement des virus influenza A qui sont détectés", précise le docteur Isabelle Thomas, virologue à l'ISP. "Les virus A(H1N1) et A(H3N2) circulent dans les mêmes proportions".

L'Institut recommande aux personnes à risque (plus de 65 ans, femmes enceintes de deux trimestres, personnes souffrant d'une pathologie chronique) de se faire vacciner au plus vite. Des gestes simples suffisent au quotidien pour éviter la propagation des virus de la grippe, comme tousser et éternuer dans un mouchoir que l'on jette ensuite, et se laver régulièrement les mains avec du savon.

En cas de montée brutale de température, toux et douleur généralisée, il est conseillé de rester chez soi.