Un francophone sur la liste bruxelloise N-VA pour la Chambre

Le parti nationaliste flamand présente Olivier Godfroid (44 ans), originaire de Charleroi mais vivant depuis 15 ans à Bruxelles. Ce dernier poussera la liste bruxelloise pour le scrutin à la Chambre. "Même pour les francophones, la N-VA est la seule garantie pour un changement", indique Godfroid.

Lors des élections communales de 2012, Olivier Godfroid - vice-président de la section N-VA à Bruxelles-Ville à l’époque - s’était déjà présenté sur la liste locale du parti nationaliste flamand. Depuis longtemps en contact avec des néerlandophones dans la capitale, il avait alors déclaré se sentir plus proche des Flamands qui, selon lui, sont plus francs et vont droit au but.

Olivier Godfroid parle parfaitement le néerlandais et est maintenant secrétaire de la section de la Ville de Bruxelles. Le 25 mai, il poussera la liste bruxelloise de son parti pour la Chambre.

Pour la N-VA, comme pour l'ensemble des candidats flamands à Bruxelles, emporter un siège à la Chambre tiendra de l'exploit après la réforme de l'Etat qui a scindé l'arrondissement électoral de Bruxelles-Hal-Vilvorde. "Mais la N-VA mettra tout dans la bataille pour décrocher ce siège", a assuré Luc Demullier, porte-parole du président du Parlement flamand, Jan Peumans.

L’ancien journaliste Demullier (52 ans) tirera la liste de la N-VA à Bruxelles pour la Chambre.