2.000 sans-papiers par an optent pour le retour volontaire

Les premiers chiffres à la disposition de la Secrétaire d’Etat Maggie à l’Asile et la Migration, Maggie De Block (Open VLD), indiquent qu’environ 2.000 demandeurs d’asile ou illégaux par an retournent dans leur pays, de leur propre initiative et sans soutien financier des autorités belges. L’information est rapportée par les quotidiens Het Nieuwsblad et De Standaard.

La Secrétaire d'Etat à l'Asile et la Migration, Maggie De Block (photo), a lancé en mai 2013 une campagne avec la police, les communes et l'Office des étrangers pour encourager les sans-papiers qui décident de quitter le pays à se signaler auprès des autorités. Ceci a permis à De Block de disposer pour la première fois de chiffres indicatifs sur les retours volontaires de sans-papiers.

Il en ressort que depuis mai dernier, quelque 1.346 demandeurs d’asile ou illégaux ont quitté volontairement la Belgique. En extrapolant sur toute une année, cela fait environ 2.000 retours volontaires. Ce nombre ne concerne cependant que les départs depuis les aéroports, et ne comprend donc pas les personnes qui quittent le pays avec un autre moyen de transport que l'avion (comme la voiture ou l’autocar).

Ces personnes partent de leur propre initiative et sans demander de soutien financier aux autorités belges.

D’après la Secrétaire d’Etat à la Migration, ce sont avant tout des Ukrainiens qui ont quitté de leur propre gré la Belgique au cours de ces derniers mois. "Mais il y a aussi des sans-papiers originaires de Turquie, du Maroc, de Chine, du Kosovo, d’Albanie qui sont partis volontairement. La plupart du temps, il s’agit de personnes qui ont engagé une procédure en appel, et qui décident à un certain moment de tourner la page et rentrer dans leur pays".