Les deux pandas chinois accueillis en grande pompe

Les deux pandas géants prêtés à la Belgique par la Chine, Hao Hao et Xing Hui, ont atterri à Brussels Airport dimanche vers midi. Ils y étaient attendus par le Premier ministre, l’ambassadeur chinois de Belgique, et quelque 120 journalistes.

En raison d'un vent contraire, l'avion dans lequel se trouvaient les deux ursidés a dû décoller de Bahreïn un peu plus tôt que prévu, à 05h27 au lieu de 05h50.

"Les Chinois effectuent là un geste de confiance à l'égard de notre pays", a indiqué le Premier ministre Elio Di Rupo à l'arrivée de l'avion. "C'est un événement majeur parce qu'un peu partout en Chine, on parle de la Belgique, ce qui repositionne notre pays comme la porte d'entrée de l'Europe. Les pandas sont des trésors nationaux pour les Chinois. C'est véritablement un acte de très haute valeur politique", a-t-il poursuivi.

"Les pandas sont dans des conditions optimales, parmi les meilleures du monde hors Chine. Nous serons donc tout à fait en mesure d'honorer ce geste envers les autorités chinoises", a assuré le Premier ministre.

Les animaux étaient accompagnés du vétérinaire belge de Pairi Daiza Tim Bouts et de deux accompagnants chinois, parmi lesquels le professeur Tang.

"Ils ont passé une bonne nuit et étaient très calmes pour leur premier voyage en avion, ce qui a permis d'éviter l'utilisation d'anesthésiant", a indiqué Tim Claessens, directeur des opérations pour DHL Express. A bord, les pandas avaient 100 kilos de bambous. Ils en mangent généralement 30 par jour.

Une cérémonie de bienvenue en l'honneur des ursidés, en présence du Premier ministre Elio Di Rupo, de l'ambassadeur chinois à Bruxelles, du vice-Premier ministre Alexander De Croo et du ministre de la Défense Pieter De Crem, a eu lieu sur le tarmac à 12h35, à leur descente de l'avion. Ils ont ensuite été conduits à 13h20 vers le jardin chinois de Pairi Daiza. Un peu moins de 120 journalistes belges et internationaux attendaient dimanche l'arrivée des deux animaux.

"C'est un moment historique dans les relations sino-belges. Hao Hao et Xing Hui ont survolé mille montagnes et rivières pour arriver en Belgique, ce qui démontre la grande sincérité et le sentiment d'amitié du gouvernement chinois envers le peuple belge. Je souhaite que l'arrivée des deux pandas apporte joie et bonheur au peuple européen", s'est exprimé l'ambassadeur chinois.

"C'est un moment magique auquel nous assistons et qui peut être considéré comme l'aboutissement de 18 mois de travail acharné. Ce moment historique est le début d'une belle histoire", a pour sa part commenté Eric Domb, le directeur de Pairi Daiza.

Dans le parc animalier, Hao Hao et Xing Hui seront mis en quarantaine. Les visiteurs pourront les découvrir dès le 5 avril prochain.

Hao Hao et Xing Hui sont tous deux âgés de quatre ans et rejoindront le parc animalier situé à Brugelette (province de Hainaut) pour une durée de quinze ans dans le cadre d'une étude scientifique et d'un programme de reproduction des pandas géants. Cette étude, qui vise à enrayer la disparition des pandas, est menée avec l'aide des chercheurs du département vétérinaire de l'Université de Gand.

Cette espèce menacée d'extinction ne compte plus que 1.600 spécimens encore en vie. Seuls quatre jardins zoologiques européens et seize à travers le monde ont pu accueillir jusqu'à ce jour des pandas géants venus de Chine.