Koen Van Gerven succède à Johnny Thijs

Le Gouvernement fédéral a marqué son accord ce mardi sur la proposition faite lundi par le Conseil d'administration de Bpost de nommer Koen Van Gerven (photo principale) au poste d'administrateur délégué de l'entreprise publique. L’annonce provient du Premier ministre Elio Di Rupo et du ministre des Entreprises publiques Jean-Pascal Labille.

La nomination de Koen Van Gerven étant actée, la prise de fonction du nouvel administrateur délégué sera effective dès que l'arrêté royal de nomination aura été signé par le roi. Cette décision intervient à la suite du travail effectué par le bureau de recrutement Russel Reynolds, qui visait à établir une liste de candidats à même de succéder à Johnny Thijs (photo ci-dessous), arrivé au terme de son mandat.

Conformément à la décision du gouvernement prise en décembre dernier, la rémunération de Koen Van Gerven s'élèvera à un montant fixe de 500.000 euros, assorti d'une rémunération variable de maximum 30% de la rémunération fixe, a rappelé le ministre des Entreprises publiques. Les indemnités de départ seront limitées à 12 mois de rémunération fixe. Par ailleurs, la rémunération n'inclura pas de stock-options.

La durée du mandat du nouvel administrateur-délégué est de 6 ans. Pour le ministre des Entreprises publiques, Jean-Pascal Labille, la décision de nommer Koen Van Gerven à la tête de Bpost "traduit le souci du gouvernement de garantir à l'entreprise publique la stabilité, la sérénité et la compétence nécessaires à l'exercice de ses missions".

Bpost est une entreprise qui compte près de 30.000 travailleurs qui, chaque jour, s'attachent à remplir du mieux qu'ils peuvent les missions qui leur sont confiées, a souligné le ministre. Bpost est une entreprise publique qui, "précisément parce qu'elle est publique, se doit plus que toute autre de faire preuve d'une éthique et d'un sens de l'état irréprochable".

Bpost est une "entreprise publique autonome" qui, pour faire face aux défis qui sont les siens dans un secteur en profonde mutation, doit pouvoir compter sur des dirigeants dont la préoccupation quotidienne doit consister à prendre les décisions stratégiques à même d'assurer la pérennité et le développement des activités actuelles et futures. Jean-Pascal Labille est convaincu que "ces différentes priorités seront pleinement rencontrées" avec la nomination de Koen Van Gerven.