La KU Leuven veut mieux préparer les étudiants pionniers

Les jeunes qui sont les premiers dans leur famille à entreprendre des études universitaires sont souvent mal préparés à ce défi, ce qui est l’une des causes principales d’un échec. L’Université catholique de Louvain (Brabant flamand) veut les aider. Elle lancera en septembre prochain un projet-pilote dans les facultés de Philosophie & Lettres, Sciences pédagogiques et Criminologie, indique le magazine estudiantin Veto.

Les facultés de la KU Leuven qui prendront part au projet-pilote dès septembre prochain proposeront un programme gratuit d’environ une semaine aux futurs étudiants qui sont les premiers de leur famille à se lancer dans des études universitaires.

La faculté Psychologie et Sciences pédagogiques proposera le nouveau programme d’introduction à l’université probablement au début du mois de septembre. Les facultés de Philosophie & Lettres et de Criminologie prévoient cette introduction pendant la première semaine de l’année académique. "Ces programmes se rattachent aux activités d’accueil qui sont déjà organisées dans les diverses facultés", explique Annelies Somers du service de Conseil aux études de la KU Leuven.

Le programme concret de ce projet-pilote est encore à l’étude. "Nous pensons, par exemple, à des sessions de néerlandais académique et des cours sur ce qu’est la science, en alternance avec des activités sociales et une réflexion sur son identité et sa motivation", précise Heidi Mertens du service Diversité de l’Université louvaniste.

"Etre préparé à cette étape importante"

Les futurs étudiants resteront libres de suivre le programme ou non. L’université leur conseille néanmoins d’y prendre part. "Le saut vers l’université est souvent un grand saut. Les candidats doivent par exemple savoir, avant de commencer, comment prendre des notes pendant les cours. Et ils doivent pouvoir maîtriser rapidement le jargon académique", indique Katlijn Malffliet, vice-rectrice Diversité à la KU Leuven.

La faculté des Lettres est enthousiaste à propos du programme d’introduction pour les étudiants "pionniers". "Nous estimons que c’est un thème important. Il se rapproche de ce que fait actuellement déjà le monitorat : voir comment aider les étudiants à mieux étudier. D’autre part, la préparation permettra aux candidats de voir si les études universitaires et l’option choisie leur conviennent réellement", explique Johan Verberckmoes, vice-doyen Enseignement à la faculté des Lettres.

Des projets similaires existent déjà à l’université américaine UCLA et à l’Université Libre d’Amsterdam (Pays-Bas). Le projet sera évalué après septembre à la KU Leuven. "Il reviendra aux facultés de décider comment poursuivre ce projet par la suite", conclut Annelies Somers de l’Université Catholique de Louvain.