Le muntjac chinois menace les cervidés anversois

Le muntjac chinois, ce petit cerf solitaire et nocturne originaire d’Asie, prolifère dans les communes de Schoten et Brasschaat. L’agence de protection de l’environnement Natuur en Bos veut s’attaquer à ce phénomène. L’animal représente en effet une menace pour les cervidés locaux.
Tony Margiocchi / Barcroft Media

"Ces trois dernières années, nous avons reçu de plus en plus de signalements de la part des habitants", indique le directeur de l’agence, Dirk Jordaens. "L’animal peut causer des problèmes au niveau du territoire mais aussi de la nourriture de nos cerfs. Il représente également un risque pour la sécurité routière", ajoute-t-il. 

Le petit cerf mesure environ un mètre. Originaire de Chine, il a été importé en Europe dans les parcs animaliers. Le muntjac se reproduit très rapidement. En Angleterre et au Pays de Galles, on en dénombre désormais pas moins de 650.000.