Les éleveurs de porcs belges souffrent de la situation en Ukraine

La situation tendue entre la Russie et l’Ukraine a des conséquences indirectes pour les éleveurs de porcs dans notre pays. C’est ce que déclare Hendrik Vandamme, président du Syndicat général des agriculteurs (Algemeen Boerensyndicaat). Depuis quelques semaines la Russie a interdit l’importation de porcs vivants en provenance d’Europe suite à la découverte de cas de peste porcine africaine en Pologne et en Lituanie.

La Russie absorbe un quart des exportations européennes de produits porcins, pour une valeur totale annuelle de 1,4 milliard d'euros.

Moscou a commencé à bloquer ces marchandises le 29 janvier, après la confirmation le 24 janvier de deux cas de fièvre porcine africaine en Lituanie.

La tension actuelle entre l’Union européenne et Moscou ne risque pas de débloquer les choses.

"Le problème c’est que la Russie a fermé ses frontières aux importations de porcs européens" déclare Hendrik Vandamme. "La situation en Ukraine ne va pas faciliter les choses d’un point de vue politique".

Selon Hendrik Vandamme, le prix de la viande de porc a subi une baisse pour la sixième semaine consécutive. "Actuellement le prix est de 50 à 60 cent en dessous du prix de revient".