Un nombre record de contrefaçons retirées du marché

L’an dernier, le ministère à l’Economie a retiré pas moins de 625.809 pièces contrefaites du marché, pour une valeur totale estimée à 23,6 millions d’euros. Ce record s’explique notamment par la suppression d’une quantité importante de liens internet vers des contenus illégaux.

L’an dernier, l'inspection économique du service public fédéral Economie a contrôlé quelque 1.200 commerces, mais a aussi activement scruté l’internet pour débusquer les infractions. Le résultat est un record: les contrefaçons découvertes ont augmenté de moitié par rapport à 2012, passant ainsi de 412.397 à 625.809 unités.

Parmi les objets retirés du marché, les équipements électriques et électroniques, le matériel informatique et des contenus en ligne - qui ont fait l'objet d'une attention particulière de la part du service public fédéral - sont les plus nombreux - soit 500.224 contrefaçons en 2013, contre 13.319 en 2012.

Viennent ensuite les produits d'hygiène corporelle (67.690 contrefaçons en 2013, contre 6.557 l'année précédente) et les vêtements et accessoires (20.983 pièces découvertes l’an dernier, contre 10.727 en 2012).

Au total, 230 dossiers ont été transmis au parquet. Trois procès-verbaux avec proposition d'accord à l'amiable et 68 procès-verbaux d'avertissement ont été dressés. La collaboration avec la Belgian Anti-piracy Federation (BAF) a permis de retirer de l’internet des centaines de milliers de liens vers des sites de téléchargement illégal de musiques, films et jeux, a conclu le SPF Economie.