"Rendre la formation à la conduite plus difficile"

Après le grave accident qui a fait sept morts sur la E314 ce week-end, des experts de la circulation ont rappelé leur demande de rendre la formation à la conduite plus sévère. Aussi bien le futur conducteur que l’accompagnateur devrait bénéficier d’une formation, estime l’association d’automobilistes VAB dans le quotidien De Morgen.

Suite à la sixième réforme de l’Etat, la formation à la conduite sera une compétence régionale à partir de cet été.

Les réformes du système actuel sont actuellement en préparation. Certains experts demandent que la formation devienne plus sévère. La question est revenue à l’avant-plan de l’actualité suite au terrible accident de la route qui a fait 7 jeunes victimes ce week-end à Zondhoven, dans le Limbourg (photo). Le propriétaire du véhicule accidenté ne détenait qu’un permis provisoire.

Le changement principal proposé par les experts serait la mise en place d’une licence de conduite en plusieurs phases.

Les candidats à l’obtention d’un permis de conduire seraient tous obligés de suivre de 8 à 24 heures de cours avec un instructeur d'auto-école. Une heure de cours de conduite coûte actuellement 60 euros. Pour obtenir un permis il faudra donc débourser au minimum 480 euros et au maximum 1.4480 euros.

Après ses heures de cours de conduite avec un instructeur professionnel, le candidat conducteur pourra prendre le volant avec un guide de son choix qui possède son permis de conduire depuis au moins 8 ans.

Les experts estiment qu’il faudrait obliger, à l'avenir, ces accompagnateurs à suivre, eux aussi, une formation afin qu’ils ne transmettent pas des erreurs au candidat conducteur.