Les Flamands toujours aussi mordus de la radio

La radio existe depuis 100 ans et n’a certainement pas dit son dernier mot. D’après un sondage réalisé par le service d’étude de la VRT auprès de 1.600 personnes, 87% des auditeurs pensent que ce média subsistera au moins jusqu’en 2050.
Everett Collection/Old Visuals

Selon l’étude de la VRT, 43,2% des sondés pensent que la radio ne sera pas totalement délaissée au profit du Net. Plus de 52% d’entre eux affirment qu’ils resteront fidèles à leur poste.

Globalement, sur 45 ans d’audimétrie, il ressort que 4,2 millions de Flamands écoutent la radio quotidiennement. Ce média atteint ainsi 78% de la population du nord du pays. En journée, la radio est le média dominant. Après 18 heures, la télévision prend le dessus.

Le Flamand écoute principalement la radio lors de ses déplacements, au réveil, ou encore lors du repas et du ménage domestique. Dans 69% des cas, la radio remplit une fonction d’information.

La Flandre en tête du peloton européen

Les Flamands écoutent en moyenne 276 minutes de radio par jour. Ils arrivent ainsi en tête du classement européen, derrière les Tchèques, qui y accordent 311 minutes de leur temps. La moyenne d’audience en Europe s’élève à 192 minutes.

La Flandre est également la plus forte au niveau des marchés radiophoniques pour jeunes, avec une portée hebdomadaire de 90,8%, contre 83% en Europe.

Les habitants du nord du pays accordent davantage de confiance à la télé (45,8%), qu’à la radio (30,1%) et aux journaux (20,7%). Les magazines (2,2%) et Facebook (1,2%) semblent avoir du mal à les convaincre.

Enfin, la radio informe toujours, même pendant les heures de travail : 50% des auditeurs estiment que sans radio, ils ne seraient pas au courant de ce qui se passe dans le monde. 66% des sondés disent ne pas être dérangés par la radio lorsqu’ils travaillent.